AccueilBibliographie Adhésion
Dernière mise à jour :
lundi 18 septembre 2017






Sur le web
Voyage Portugal
Voyages au Portugal et Séjours au Portugal - Informations pour organiser et réserver votre voyage au Portugal (Week-ends, Séjours, Circuits, Croisières, location voiture ...) - Promotions pour partir pas cher au Portugal
Editions L’Originel
L’Originel
Revue et Maison d’Edition, aventure éditoriale phare de la recherche ésotérique, explore un corpus de références, sorte de "Trésor du Savoir" offrant des dossiers très denses sur les différentes filières littéraires, philosophiques ou ésotériques d’Occident comme d’Orient.
Wikio
Wikio est un portail d’information qui fouille dans les sites de presse et dans les blogs pour trouver l’actualité qui vous intéresse.
Brèves
« L’affaire Vargas », de Fernando Pessoa
mercredi 17 octobre

Il s’agit d’un roman-détective, c’est-à-dire que seule compte la trame policière, le reste n’est pas important et donc pas raconté. L’intrigue se focalise sur le mystère et sa résolution. Monsieur Vargas est retrouvé mort dans une rue du quartier lisboète de Benfica. Il avait dîné chez un ami, devait en retrouver un autre en pleine nuit, mais s’il a bien quitté le domicile du premier, il n’est jamais parvenu jusqu’au deuxième.

Les enquêteurs sont convaincus qu’il s’agit d’un suicide, mais le doute subsiste. Arrive donc à un moment de l’histoire l’Auguste Dupin de Pessoa, qui était un admirateur d’Edgar Allan Poe, en la personne d’Abilio Quaresma. C’est le déchiffreur des nouvelles policières de Fernando Pessoa, qui apparaît pour la première fois dans celle-ci, selon la préface que l’auteur avait rédigée pour présenter son recueil. Quaresma le déchiffreur procède uniquement intellectuellement. Il pose à plat tous les faits, et les recoupe de façon à faire éclater la vérité.
Lire l’article complet

Manifeste poétique
Dialogues sur la tyrannie
Fernando Pessoa, ed. Le Rocher
jeudi 26 avril 2012
par AFAFP

« Toujours et partout, combattre ces trois assassins : l’Ignorance, le Fanatisme et la Tyrannie. »

Les textes réunis dans ce volume :
Défense de la franc-maçonnerie, L’Opinion publique, Dialogues sur la tyrannie sont la réponse d’un esprit éminemment libre aux hypocrisies et aux bigoteries de l’ordre social. Digressions « politiques » (même si le poète nous met en garde : « ... elles ne sauraient être mises en pratique - car rien ne se met en pratique, la pratique se crée d’elle-même »), ces réflexions poussées parfois jusqu’au paradoxe le plus extrême distillent à travers leur franchise éclatante une saine antidote aux mystifications de tout ordre et de toute idéologie.

« Pour la première fois de ma vie, j’ai fabriqué une bombe. J’ai entouré sa dynamite d’une enveloppe de raisonnement ; je lui ai mis une traînée de poudre d’humour. Une fois fabriquée, je l’ai jetée contre les opposants de la Maçonnerie. Et l’effet a été non seulement retentissant mais miraculeux : ils ont perdu leur tête sans l’avoir ! »

« Une créature de nerfs modernes, d’intelligence sans rideaux, de sensibilité éveillée, a l’obligation cérébrale de changer d’opinion et de certitude plusieurs fois dans la même journée. »

Génial et paradoxal, d’un humour et d’une clairvoyance extrêmes, un manifeste poétique éclairé et moderne par le grand auteur portugais.

Extrait du livre : Sociétés secrètes (Défense de la Maçonnerie)

La session législative de l’Assemblée nationale a été inaugurée par la présentation, due à un député, d’un projet de loi sur les « sociétés secrètes ». Le projet est tel, par sa nature comme par son contenu, qu’il n’y a pas de quoi féliciter l’actuel Parlement pour ce début. Plutôt lui dire Absit omen ! c’est-à-dire : « Éloignons le présage ! » Le projet a été présenté par M. José Cabrai qui, s’il n’est pas dominicain, mériterait de l’être, tellement son travail se rattache, par sa nature comme par son contenu, aux meilleures traditions des Inquisiteurs. Ce projet, que tout le monde a pu lire dans les journaux, prévoit des sanctions sévères et variées (à l’exception de la peine de mort) pour tous ceux qui appartiennent à ce que son auteur appelle les « sociétés secrètes, quelles que soient leurs fins et leur organisation ». Étant donné l’ampleur de cette définition, et considérant que par « société » on entend un groupement d’hommes unis dans un but commun, et que par « secret » on entend, du moins en partie, ce qui ne se fait pas en présence du public, ou, une fois fait, n’est pas entièrement rendu public, je peux dès à présent dénoncer à M. José Cabrai une société secrète - le Conseil des ministres. D’ailleurs, toutes les réunions sérieuses et importantes, dans ce monde, se font secrètement. Si les Conseils des ministres ne se réunissent pas en public, il en est de même des directions des partis politiques, ou des figures ténébreuses qui gèrent les clubs sportifs, ou encore des sinistres communistes qui forment les conseils d’administration des compagnies com­merciales et industrielles. Bien que l’on puisse interpréter de la sorte le discours pompeux et peu nationaliste de M. José Cabrai, je crois - car il ne peut en être autrement à lire les louanges de la presse pseudo-chrétienne à l’égard de ce projet - que les « sociétés secrètes » qu’il vise en réalité sont celles qui comportent ce qu’on appelle une « initiation », et, par conséquent, le secret particulier qui s’y rattache. Or, dans notre pays, l’Ordre Templier du Portugal étant en sommeil depuis longtemps, la Charbonnerie - formée dans un but transitoire qui a été atteint - ayant disparu, il n’existe plus, je suppose, hormis peut-être quelque loge martiniste ou autre, que deux « sociétés secrètes » de cette espèce. L’une est la Maçonnerie, l’autre cette curieuse organisation dont l’une des branches porte le nom profane de compagnie de Jésus, exactement comme, dans la Maçonnerie, l’ordre de Heredom et Kilwinning porte le nom profane d’ordre royal d’Ecosse. Des Jésuites je ne dirai rien, et cela pour trois motifs dont je tairai aussi le premier. Les deux autres sont : que je ne crois pas, pour plus d’une raison, qu’ils courent le risque de se voir appliquer la moindre sanction si le projet est approuvé ; et que je ne crois pas non plus, pour une seule raison, que M. José Cabrai ait jamais prétendu faire appliquer ces sanctions. Je présume donc que le projet de loi de ce député diligent est dirigé, totalement ou principalement, contre l’ordre maçonnique. Je l’examinerai en ce sens.


Répondre à cet article
Dans la rubrique :
  1. Le Portugal de Pessoa
    1er décembre 2005

  2. Décès de Christian Bourgois
    21 décembre 2007

  3. L’héritage documentaire de Fernando Pessoa "trésor national"
    26 septembre 2009

  4. Le Pélerin, de Fernando Pessoa
    11 avril 2010

  5. L’éditeur Joachim Vital est mort
    11 mai 2010

  6. Ophélie et les directeurs des ressources humaines
    28 juin 2010

  7. FERNANDO PESSOA, QUARESMA, DÉCHIFFREUR
    5 juillet 2010

  8. Bibliothèque de l’été : Pessoa et le Portugal
    8 juillet 2010

  9. Retrouver le chemin de la verticalité
    18 novembre 2010

  10. L’éducation d’un stoïcien, Fernando Pessoa
    9 décembre 2010

  11. Desassossego, Lisbonne et Pessoa
    3 février 2011

  12. Lisbonne, haute en couleur
    9 mars 2011

  13. Biographie et bibliographie
    26 avril 2011

  14. Lisbonne de Fernando Pessoa
    6 mai 2011

  15. L’écrivain italien Antonio Tabucchi est mort
    26 mars 2012

  16. Traité de la négation, de Fernando Pessoa
    13 avril 2012

  17. Dialogues sur la tyrannie
    26 avril 2012

  18. L’affaire Vargas, de Fernando Pessoa
    22 septembre 2012

  19. En bref (Fernando Pessoa)
    6 octobre 2012

  20. L’affaire Vargas, de Fernando Pessoa (Folio/Galllimard)
    11 octobre 2012

  21. Archives for Fernando Pessoa
    13 octobre 2012

  22. Le jour où j’ai rencontré Fernando Pessoa
    15 octobre 2012

  23. Fernando Pessoa et le Portugal
    13 décembre 2012

  24. Le Banquier anarchiste de Fernando Pessoa
    15 décembre 2012

  25. Fernando Pessoa, écrivain lisboète
    16 décembre 2012

  26. L’Heure du Diable (1988) de Fernando Pessoa
    27 février 2013

  27. Proses vol 1 (1912-1920) vol 2 (1921-1935)
    16 avril 2013

  28. Salim Jay nous parle ici du grand écrivain, critique, polémiste et poète portugais Fernando Pessoa ...
    2 juin 2013

  29. A. Frias, Fernando Pessoa et le Quint-Empire de l’Amour. Quête du Désir et alter-sexualité
    28 juin 2013

  30. Proses 2 (1923-1935), de Fernando Pessoa (La Différence)
    6 juillet 2013

  31. Le Pèlerin, Fernando Pessoa
    4 septembre 2013

  32. Personne(s) d’après Le Livre de l’intranquillité de Fernando Pessoa
    7 novembre 2013

  33. Pour mieux connaître Fernando Pessoa
    31 décembre 2013

  34. Gourdan-Polignan. Littérature : soirée Fernando Pessoa
    3 juin 2014

  35. Poèmes français, de Fernando Pessoa
    21 septembre 2014

  36. Lisbonne, de Fernando Pessoa
    13 octobre 2014

  37. L’âme de Pessoa retrouvée dans une malle
    4 novembre 2014

  38. A. Piette, Méditation pessoanienne. Science de l’existence et destin de l’Anthropologue
    5 février 2015

  39. Une histoire du Fado
    19 avril 2015

  40. Portrait de Pessoa en auteur de romans policiers anglais
    29 juin 2015

  41. Ne vendez pas Pessoa
    24 août 2015

  42. Pessoa, le théâtre des hétéronymes
    11 septembre 2015

  43. Bureau de Tabac (Bilingue)
    7 janvier 2016

  44. Cinq voix portugaises emblématiques
    12 janvier 2016

  45. Fernando Pessoa, Dialogues sur la tyrannie
    7 mai 2017

  46. Coup de coeur... Fernando Pessoa...
    17 mai 2017

  47. Fernando Pessoa. De gedichten 1923-1935
    6 juillet 2017

  48. Fringale de Portugal
    29 août 2017