AccueilColloques conférences Adhésion
Dernière mise à jour :
jeudi 6 juillet 2017






Sur le web
Voyage Portugal
Voyages au Portugal et Séjours au Portugal - Informations pour organiser et réserver votre voyage au Portugal (Week-ends, Séjours, Circuits, Croisières, location voiture ...) - Promotions pour partir pas cher au Portugal
Editions L’Originel
L’Originel
Revue et Maison d’Edition, aventure éditoriale phare de la recherche ésotérique, explore un corpus de références, sorte de "Trésor du Savoir" offrant des dossiers très denses sur les différentes filières littéraires, philosophiques ou ésotériques d’Occident comme d’Orient.
Wikio
Wikio est un portail d’information qui fouille dans les sites de presse et dans les blogs pour trouver l’actualité qui vous intéresse.
Brèves
Lettres à Fernando Pessoa STAND G55 dimanche 22 mars au Salon du Livre Paris
samedi 21 mars

dimanche 22 mars 16:00 - 18:00 STAND G55

Auteur(s) : Jorge SEDAS NUNES Exposant : IMPECCABLES (EDITIONS) Public(s) : Grand Public Pays : Portugal

En savoir plus sur http://www.salondulivreparis.com/Programme/Moteurs-de-recherche/Zoom-Event,Lettres-a-Fernando-Pessoa.htm#oWBfzO92EXQYQHoI.99

http://www.salondulivreparis.com/Programme/Moteurs-de-recherche/Zoom-Event,Lettres-a-Fernando-Pessoa.htm

Hommage à Antonio Tabucchi
mardi 26 novembre
Pereira prétend

Vu, lu, entendu au festival

Maria-José de Lancastre a participé, samedi, soir, à l’hommage rendu à son mari, disparu en mars 2012, Antonio Tabucchi. L’écrivain italien, traducteur et passeur de l’œuvre de Fernando Pessoa en italien, fut le premier lauréat du Prix Jean-Monnet, à Cognac. en 1995, pour le roman « Pereira prétend ». Maria-José de Lancastre a évoqué l’œuvre et la vie de son compagnon de façon pudique et émouvante. Elle a dit combien Antonio Tabucchi était lié à la France, où il avait passé un an d’études. Elle a aussi raconté comment l’achat d’un livre de poche chez un bouquiniste, sur les quais, à Paris, avait changé sa vie. « Ce livre, c’était ‘‘le Bureau de tabac’’ de Pessoa, et Antonio, bouleversé, décida d’apprendre le portugais », a dit sa veuve. Maria-José de Lancastre a également dévoilé avoir fait don de manuscrits inédits de son mari à la Bibliothèque nationale de France.

Michel Boutant est un germanophile convaincu. Ancien professeur d’allemand, le président du Conseil général s’est adressé samedi à Michael Kumpfmüller dans la langue de Goethe. Ganz wunderbar !

Brigitte Richard est enchantée. La nouvelle présidente du festival a été impressionnée par l’auditorium plein comme un œuf, samedi matin, lors de la remise du Prix des lecteurs.

Sophie Jullien méritait bien des fleurs. La directrice du festival a été applaudie par le public et félicitée par Éric Naulleau. Samedi, le célèbre chroniqueur l’a priée de monter sur scène où elle a été acclamée.

Denis Montbello fréquente le festival littéraire de Cognac depuis maintenant quatre ans et trouve que l’événement se bonifie. L’auteur, qui vit à La Rochelle, a été épaté par les romans de deux auteurs italiens qu’il ne connaissait pas : Davide Longo et Marco Missiroli.

Cognac · Michel Boutant

Source

sur le web : sudouest
Franc-Maçonnerie et ésotérisme chez Fernando Pessoa
lundi 7 mai
Conférence de Marco Pasi le 8 mai 2012 à Bruxelles. CIERL (grande salle) Avenue Franklin Roosevelt, 17 - 1050 Bruxelles Renseignements : avileno@ulb.ac.be - +32 (0)2 650 42 37
Figuras do Herói, Universidade do Minho, Braga
jeudi 26 avril

Colóquio Internacional :: Figuras do Herói dia 26, 27 e 28 de Abril de 2012 Auditório do Instituto de Letras e Ciências Humanas Campus de Gualtar da Universidade do Minho, Braga, Portugal

A ne pas manquer : Mélanie Sag (Université de Picardie - Jules Verne), La galerie de héros de l’évêque romancier Jean-Pierre Camus : transgressions, ambiguïtés et exemplarité des héros romanesques de la Contre-Réforme.
En savoir plus

Ambassade du Portugal
Soirée littéraire tuniso-portugaise : Quand Pessoa rencontre Chebbi
Vendredi 28 novembre 2014, par Anouar Hnaïne
mercredi 3 décembre 2014
par AFAFP

Vendredi 28 novembre 2014. L’ambassadeur du Portugal a invité dans sa résidence une brochette de poètes et quelques journalistes pour une soirée culturelle.

Par Anouar Hnaïne

Des écrivains des deux rives et des étudiants en portugais ont participé à première rencontre de ce genre. « Nous voulons instituer une tradition d’échanges entre les poètes et écrivains des deux pays », nous annonce l’ambassadeur du Portugal, grand amateur d’art et de poésie.

Devant le micro, les invités se sont succédé, déclamant leurs textes ou des poèmes d’auteurs célèbres. Les écrivains portugais, il faut l’avouer, sont peu connus des amateurs tunisiens, pourtant le Portugal foisonne d’écrivains, de poètes parmi lesquels le pape de la littérature lusitanienne Fernando Pessoa (1888-1935)) ou le prix Nobel José Saramago, personnalité majeure des lettres portugaises, dramaturge, écrivain et journaliste (1922-2010) ou encore le poète médiéval Luis de Camoes (1525-1580).

Du côté tunisien, les invités ont choisi Mahmoud Messaadi, Adam Fethi, lu par Mounir Hentati, qui taquine la muse à sa façon. La chanteuse Sonia M’Marek a choisi un poème de Mnaouar Smadeh, « un poème que j’ai chanté et qui m’a particulièrement habitée », dit- elle. L’ambassadeur a lui-même mis la main à la pâte, lisant un texte de Pessoa. Emotion. Leila Toubal, comédienne et figure de la scène théâtrale a déclamé un de ses propres textes, tiré d’une scène de la pièce ’’Monstranum’s’’, décrivant des scènes du 14 janvier 2011, phrases poignantes, chuchotement, voix mourante, silence. La création est du théâtre El Hamra.

Concentration et applaudissements nourris. L’assistance est ravie, et ça continue avec un extrait assez cocasse de Saramago lu par Luis Faro Ramos. Ce jeune auteur prolifique, né au Mozambique, vivant au Portugal, est invité en qualité d’écrivain résident à Tunis. Son texte lu provoqua des rires et des exclamations.

L’ambassadeur nous déclare : « On devrait continuer ce type d’action, ça raffermit les amitiés entre poètes, et puis... franchement, ça ne coûte pas cher ». En effet, il suffit d’un peu de volonté, des idées et les gens de lettres pourraient jeter des ponts entre leurs pays.

Le poète Moez Majed a fait une lecture de ses courts poèmes inédits, des textes libres dédiés à Tunis, La Goulette, Aspis et Kairouan.

Hatem Bouriel, qui a plusieurs cordes à son arc, a composé et déclamé quatre textes comme ode au gens du Portugal « Pedro », Fado, Lisbonne et Auto psychographie en clin d’oeil à un célèbre poème de Pessoa.

Arabe classique, dialecte tunisien, français et portugais se sont mêlés en se chevauchant. Trois langues, une seule thématique : l’amour. Et en apothéose ’’La volonté du peuple’’ de Aboul-Kacem Chebbi, traduit et interprété par Isabel Gaspar (initiatrice de cette rencontre), Adelino da Silva et Ghassen Ben Ammar en arabe.

Chebbi scandé en deux rythmes, en deux langues, par trois voix ou l’union des peuples à travers la poésie. Ovation, la soirée est réussie. Une première rencontre « qui aura des suites », nous confie, l’ambassadeur, enthousiaste.

Illustration : De gauche à droite et de haut en bas : Fernando Pessoa, Aboul-Kacem Chebbi, Mahmoud Messadi, Adam Fathi, Jose Saramago.

Source


Répondre à cet article

Forum associé à l'article :
Soirée littéraire tuniso-portugaise : Quand Pessoa rencontre Chebbi
lundi 29 juin 2015
par jean

Vraiment intéressant votre site internet merci pour les informations

Il faut donc continuer comme ça

A+ Roger du site code réduction Lastminute




Répondre à ce message