accueil

Le cartulaire héraldique

Poèmes

Méditations Impériales

La Grande Âme Portugaise

Lettre au Comte de Kayserling

La Terre Clarifiée

Les Icônes de la Sagesse Divine

L'Empire Androgyne

Le Cartulaire Héraldique

          « Une reconstruction transcendantale de l’esprit païen. » La formule qui n’est paradoxale qu’en apparence mérite d’être méditée. Elle nous reporte directement à cette période faste du néoplatonisme païen qui, de Plotin à Damascius, œuvre comme l’écrit Antoine Faivre « à poser une procession intégrale, une transcendance intransigeante, alliée à une immanence mystique ». Et cela tout en opérant la convergence des Arts sacrés et des religions du Mystère héritières de l’Egypte pharaonique.
          Il ne s’agit donc nullement ici d’une régression vers une religiosité naturaliste, ou panthéiste, mais, tout au contraire, de l’édification, selon les hiérarchies platoniciennes d’une véritable métaphysique établissant clairement la distinction entre la nature et la Surnature. Mais là encore distinction ne signifie point séparation.
          La dualitude est nuptiale ; et si le soleil que l’on célèbre n’est point le soleil physique mais, à travers lui, le soleil métaphysique du Sens, du Logos, alors l’ascendance matutinale de l’astre est l’image de l’exhaussement de la conscience humaine hors de sa gangue naturelle, son élévation glorieuse, impériale.
          Le projet de reconstruction de Fernando Pessoa s’éclaire ainsi des subtiles couleurs du monde antérieur.
          Messages, cartulaire héraldique du drapeau portugais, égrène, pour reprendre l’expression de Armand Guibert « un rosaire où s’enchaînent les grains du Merveilleux : le roi Jean Premier, fondateur de la dynastie des Aviz y est adoubé Maître du Temple ; Dona Filipa de Lancastre, son épouse, saluée Princesse du Saint Graal ; apostrophant le Saint-Connétable Nun’Alvarès, le poète évoque Excalibur, épée à l’onction sainte, que le roi Arthur te donna. »
          L’anamnésis, le ressouvenir de la Parole Délaissée, est la seule promesse.

Luc-Olivier d'Algange
 
 
Accueil

Association Française des Amis de Fernando Pessoa  :   26, rue Censier, 75005 Paris, France


Copyright ©1998, AFAFP.