AccueilArts et Spectacles Adhésion
Dernière mise à jour :
mercredi 20 septembre 2017






Sur le web
Voyage Portugal
Voyages au Portugal et Séjours au Portugal - Informations pour organiser et réserver votre voyage au Portugal (Week-ends, Séjours, Circuits, Croisières, location voiture ...) - Promotions pour partir pas cher au Portugal
Editions L’Originel
L’Originel
Revue et Maison d’Edition, aventure éditoriale phare de la recherche ésotérique, explore un corpus de références, sorte de "Trésor du Savoir" offrant des dossiers très denses sur les différentes filières littéraires, philosophiques ou ésotériques d’Occident comme d’Orient.
Wikio
Wikio est un portail d’information qui fouille dans les sites de presse et dans les blogs pour trouver l’actualité qui vous intéresse.
Brèves
Le livre d’intranquillité, mis en scène par Michel Van der Aa, en mars 2016
mardi 22 décembre

Video Un acteur, un orchestre, un film et la musique précise et entraînante de Michel van der Aa pour faire vivre ce fragment grandiose de Pessoa.

Avec Fernando Pessoa, Michel Van der Aa, Eric Challier, Orchestre des pays de Savoie Théâtre de la Renaissance, Oullins (69) Les 3 et 4 MARS 2016 Jeudi et vendredi à 20h. Réserver 04 72 39 74 91 Théâtre musical LE LIVRE DE L’INTRANQUILLITE

D’après Fernando Pessoa

Un acteur, un orchestre et un film pour faire vivre ce fragment grandiose de Pessoa, sans oublier la musique précise et entraînante de Michel van der Aa.

Œuvre posthume de Fernando Pessoa publiée pour la première fois en 1982, Le Livre de l’intranquillité est considéré comme le chef-d’œuvre de son auteur. Il prend ici l’identité de Bernardo Soarès, aide-comptable à Lisbonne et nous livre son autobiographie sans vie véritable, longue plongée dans les pensées et rêveries raffinées du personnage.

Pessoa invente dans ce livre absolument unique, d’une qualité littéraire époustouflante, une sorte de stoïcisme plaintif, une lutte pour une sagesse sensitive particulièrement originale. Nous sommes entraînés, au fil de centaines de fragments, dans un flot de spleen, une eau de tristesse poétique enivrante.

Dans cette adaptation, Michel van der Aa, compositeur, librettiste, cinéaste et producteur, parvient à une intégration exemplaire de la musique et du texte, du théâtre et de la vidéo. Comme dans ses œuvres précédentes, en particulier son opéra After Life, l’imagerie scénique est renforcée par la musique et vice versa.

Sur scène, des écrans circulaires entourent l’acteur et font apparaître les personnages. Comme par magie, tout devient cohérent. Cinq cercles en mouvement, qui ne sont pas sans rappeler la mécanique céleste, évoquent les multiples univers de Soarès et nous donnent le sentiment d’en savoir beaucoup plus sur l’auteur et la subtilité de ses alter égo. distribution

D’après Le livre de l’intranquillité, de Fernando Pessoa

Conception, livret, musique, mise en scène et réalisation Michel van der Aa

Avec Eric Challier comédien / Orchestre des Pays de Savoie, Nicolas Chalvin, direction A l’image : Ana Moura, João Reis

Spectacle présenté en co-accueil avec la Biennale Musiques en Scène

Coproduction Grame / Biennale Musiques en Scène et Orchestre des Pays de Savoie. Coréalisation Grame et Théâtre de la Renaissance. Avec le soutien de la Spedidam et de la Sacem. Dans le cadre de la Biennale Musiques en Scène 2016.

Soudain, de Fernando Pessoa et Gilles Olen, Théâtre Espace 44 Lyon (69), décembre 2015
samedi 12 septembre

Soudain de Fernando Pessoa, Gilles Olen, mis en scène par Victor Auzet, Anne Laure Pommier.

Théâtre contemporain Qui n’a jamais imaginé tout quitter pour s’enfuir dans un espace restreint où l’espace serait enfin disponible ?

De Fernando Pessoa, Gilles Olen

Avec Gilles Olen, Céline Arnaud, Sandra Hazard, Florence Muller, Anne Laure Pommier, Carlos Gil, Bruno Riner Théâtre Espace 44, Lyon (69)

Du 09/12/2015 au 13/12/2015

Théâtre Espace 44 : 44 rue Burdeau 69001 Lyon - Tel. 04 78 39 79 71 - contact@espace44.com Mercredi et jeudi à 19h30, vendredi et samedi à 20h30, dimanche à 16h

Ode maritime, opéra cosmique, Théâtre de Ménilmontant,
mercredi 7 janvier
Ode Maritime

de Fernando Pessoa, mis en scène par Paul Francesconi.
Du 15/01/2015 au 11/03/2015, Mercredi et jeudi à 21h. Un opéra cosmique mêlant musique, danse et poésie incarnée, criant l’envie d’absolu face à une mer houleuse et tourmentée.

Cette adaptation théâtrale, chorale et musicale du poème de Fernando Pessoa invoque la mer et le monde maritime pour parler de cette heure où tout devient possible.

Heure étrange où la vocation nous entraîne vers les instants les plus fantastiques et les plus terribles. Heure d’un voyage au plus profond du fantasme et des désirs, au moment le plus fragile et fondateur de l’enfance, pour laisser parler toutes nos voix, écouter l’appel, presque mystique, en rire aussi. Une invitation au voyage.

Auteur : Fernando Pessoa Artistes : Cécilia Alves, Elsa Dupuy, Lou Joubert, Maryne Lanaro, Dorothée Le Troadec, Romain Scheiner Metteur en scène : Paul Francesconi

L’intranquillité de Fernando Pessoa, Enghien, samedi 7 février 2015 à 15h30
mercredi 7 janvier
Pessoa_Livredelintranquillite

Lecture voix-batterie à partir du Livre de l’intranquilité de Pessoa. Une introspection tumultueuse dans un flot de pensées et de musique !

Café culturel de La Baignoire - Ecole de Musique et Danse, Enghien Les Bains (95)

L’acteur Frédéric Pierrot et le batteur Christophe Marguet ont extrait quelques morceaux choisis du Livre de l’intranquillité, dont la batterie devient la caisse de résonnance. Les sonorités percussives soutiennent le narrateur, font vibrer les sensations au-delà des mots. Voilà un projet passionnant aux lisières de la musique, une lecture de pages choisies du grand poète portugais Fernando Pessoa. Pessoa l’intranquille, ce myope de la vie, nous fait partager ce qui lui passe par la tête dans son journal intime, écrit entre 1913 et 1935 sous forme de pensées notées sur des carnets, un recueil d’essais à la Montaigne, une suite de réflexions sur l’expérience de la conscience, particulièrement aiguisée chez lui : " La vie de mes émotions... dans le salon de ma pensée. "

Les rares photographies dont on dispose montrent un homme petit et maigre, adossé à un comptoir de bistrot ou bien dans la rue, toujours fuyant, à l’abri derrière ses lunettes, son feutre à larges bords et son pardessus... Cet aide-comptable modeste, correspondant solitaire qui ne quitta jamais Lisbonne et le bureau de son employeur rue de Los Dourados, fut un poète pluriel et unique.

Frédéric Pierrot, troublé par ces pages qui résonnent en lui dès leur découverte lors du tournage d’un film de Godard, décide de faire une lecture de Pessoa ; de cette poésie si intellectuelle surgit immanquablement l’émotion, expression de la " saudade " portugaise. Alors qu’il prépare ce spectacle, il va écouter le sextet d’Henri Texier et a aussitôt la conviction qu’il s’agit de " convulser le sens " selon l’expression de Françoise Laye, traductrice du Livre de l’intranquillité, dans son avertissement au lecteur.

Et pour lui, seule la batterie de Marguet peut accompagner les mots de Pessoa, être fidèle à ce qu’ils lui évoquent : " Le jeu de Christophe m’avait terriblement frappé, tantôt dense comme les plus terribles orages, tantôt délicat et subtil, avec une façon singulière d’emplir l’espace ". Dans la première édition de l’ouvrage Pessoa avait lui-même souligné certaines syllabes, donc marqué un " rythme " - notion essentielle chez lui qui a, en permanence à l’oreille, le flux et reflux des vagues et le paysage sonore très diversifié de Lisbonne. Traducteur de surcroît, il estimait que l’audition représentait le sens du langage. Il note d’ailleurs sur une traduction de Poe : " Conforme rythmiquement à l’original "...

Le seul fait de lire au hasard un passage de ce livre est en soi une expérience saisissante. Pierrot a opéré ici une sélection personnelle ; il dit " picorer " dans Pessoa, avoir envie de se perdre dans ces pages inoubliables sur la solitude et l’abandon. Rien ne se contredit - au contraire tout s’éclaire au travers de cette interprétation sensible, intime. Rendre compte d’une chose aussi impalpable... la tâche semblait difficile. Bercé par les changements de tons, les ruptures de la batterie, Frédéric Pierrot y parvient : on finit par entendre la voix de Pessoa derrière la chaleur, la fougue de l’acteur et la batterie de Christophe Marguet.

Malgré son physique très différent de celui de l’auteur, il habite son " personnage " avec force et passion, tout entier à la scansion, au rythme insufflé par son complice. Tous deux, on le sent, sont heureux d’être là, bien vivants, à lire et jouer sur les mots du poète dans la lumière et sous la caméra du réalisateur / producteur du projet qui cadre très près, au plus près du " work in progress ".

Auteur : Frenando Pessoa Artistes : Christophe Marguet (Batterie) et Frédéric Pierrot (texte)

20 décembre 2014 Concert, Madera Em s’inspire de Pessoa
samedi 29 novembre

"Madera Em est le fruit d’une collaboration entre la chanteuse violoncelliste Armande Ferry-Wilczek et le guitariste Etienne Besnier.

Coup de cœur du festival Terre du son en 2013, ovationné sur de nombreuses scènes en région centre, ce duo continue de progresser en multipliant les résidences et les interventions extérieures.

Madera Em réinterprète et s’approprie avec originalité des chants provenant des quatre coins du monde. Qu’elles soient d’origines espagnoles, maliennes, portugaises, égyptiennes, ... les mélodies portent l’auditeur vers sa sphère intérieure. Bouclés à l’aide d’un sampler, chœurs et percussions apparaissent telle une transe rituelle.

Samedi 20 décembre 2014 à 21:30 Prix 5 euros.

Page internet du groupe https://www.youtube.com/watch ?v=mTWryX3apJM

Fabrice Melquiot, Loic Da Silva, Fernando Pessoa et bien d’autres auteurs comme source d’inspiration de ce duo donnent naissance à des créations musicales uniques.

Colorer des textes devient alors pour ces deux alchimistes des notes un vrai terrain de jeu.

Intimiste et poétique le spectacle de Madera Em est un grand moment d’émotions.

Leur sincérité, leur complicité, nous entraînent dans une folle ronde autour de la terre.

Laissons-nous faire..."

sur le web : Madera Em
Sur le web
Voyage Portugal
Voyages au Portugal et Séjours au Portugal - Informations pour organiser et réserver votre voyage au Portugal (Week-ends, Séjours, Circuits, Croisières, location voiture ...) - Promotions pour partir pas cher au Portugal
Editions L’Originel
L’Originel
Revue et Maison d’Edition, aventure éditoriale phare de la recherche ésotérique, explore un corpus de références, sorte de "Trésor du Savoir" offrant des dossiers très denses sur les différentes filières littéraires, philosophiques ou ésotériques d’Occident comme d’Orient.
Wikio
Wikio est un portail d’information qui fouille dans les sites de presse et dans les blogs pour trouver l’actualité qui vous intéresse.
Articles publiés dans cette rubrique
mercredi 20 septembre 2017
par AFAFP
Paul Savoie signe une exposition sur les hétéronymes de Fernando Pessoa

Il n’y aura personne à la galerie Livart de Montréal, où Paul Savoie expose son projet Pessoa : tout sentir de toutes les manières, dans le cadre du Festival international de littérature, dès le 22 septembre.

Ou plutôt, il y aura 72 bustes, sculptés par Paul Savoie, représentant autant d’hétéronymes du mystérieux écrivain portugais, et les voix de cinq comédiens lisant des textes des plus célèbres de ces signatures.

Ces signatures, ce sont celles de Ricardo Reis, d’Alberto Caeiro, de Bernardo Soares, d’Alvaro de Campos, des êtres d’encre et de papier créés de toutes pièces par Fernando Pessoa lui-même, qui poussait d’ailleurs l’ironie jusqu’à leur faire signer dans les journaux des lettres énonçant des idées contradictoires.

Mais était-ce vraiment une ironie ?

Le Devoir



lire la suite de l'article
lundi 18 septembre 2017
par AFAFP
Cuisine
le Mercado da Ribeira, à Lisbonne !
La Cuisine de Mireille fait son marché en Méditerranée...
Aucun bouquet ne vaut pour moi, resplendissant sous le soleil, la gerbe de couleurs de Lisbonne. Fernando Pessoa. Source Commencer ces escapades par Lisbonne, la ville la plus à l’ouest de l’Europe a résonné presque comme un défi. Pourtant, dès l’arrivée sur le sol lisboète et les premières heures passées, c’est sûr l’âme de la Méditerranée baigne la ville de ses lumières. Lisbonne, avec ses rues étroites pentues, le linge suspendu aux balcons, ses façades ocrées, ses places, ses cafés, sa culture, sa gastronomie tout est méditerranéen en elle. Ville aux sept collines, comme Rome, Nîmes ou Jérusalem, Lisbonne la gastronome invite à la découverte de saveurs simples et authentiques. Bacalhau (morue), morangos (fraises) en provenance de l’Algarve, frango (poulet), alheira (saucisses), sardinhas (sardines, queijo (fromages), pasteis (pâtisseries) et bica (café serré)... Lisbonne déborde de saveurs gourmandes et de plats emblématiques de sa cuisine généreuse.

lire la suite de l'article
lundi 4 septembre 2017
par AFAFP
Photographie, exposition
Sur les traces de Pessoa, Lisbonne se dévoile
La dépêche du Midi
Exposition à la Galerie des éditions de la Cévenne, en bordure de la rue des Tonneliers. A visiter !!! Source

lire la suite de l'article
mercredi 15 février 2017
par AFAFP
Théâtre des Marronniers, Lyon
Bureau de Tabac de Fernando Pessoa, mis en scène par Rita Pradinas
Du 23 au 27 Févr. 2017 à 20h30
Bureau de Tabac, de Fernando Pessoa mis en scène par Rita Pradinas
Théâtre des Marronniers, Lyon
Un écrivain tente d’écrire l’oeuvre de sa vie, délire et observe avec tendresse ses semblables par la fenêtre, son seul lien avec l’extérieur.
Un écrivain vit seul dans sa chambre. Il essaye d’écrire l’oeuvre de sa vie, mais ça ne vient pas... Entre le rythme de son quotidien réglé avec une maniaquerie comique, ses moments de doutes abyssaux et ses grandes envolées lyriques, ce personnage survolté se construit un univers (...)

lire la suite de l'article
jeudi 26 janvier 2017
par AFAFP
Cinema
Porto-Vecchio : "Des courts en hiver" rend hommage au poète Pessoa
du 26 au 28 janvier

Corse Matin

Par Nadia AMAR—25 janvier 2017 à 17:34

Poésie et courts-métrages font bon ménage. Le festival "Des courts en hiver", organisé par les associations Cinémotion et Entrelignes, en partenariat avec Casa di Lume et la Ville de Porto-Vecchio et le soutien d’entreprises locales, en est une des plus belles illustrations.
Cet événement d’envergure internationale, devenu un rendez-vous incontournable des cinéphiles et des amateurs de poésie, sera dédié cette année à l’écrivain et poète portugais Fernando Pessoa.

[...] l’intégralité de cet article dans le Corse-Matin du 25 janvier.->http://jel.corsematin.com/]

"Ce festival est destiné à tout le monde, l’objectif est de partager notre passion de l’image et du mot avec le plus grand nombre", indique Lydie Mattei, programmatrice à la cinémathèque de Corse.



lire la suite de l'article
mercredi 11 janvier 2017
par AFAFP
Centre Georges Pompidou, 11 - 14 janvier 2017
Aperçu - 5 room puzzle, inspiré de l’écrivain portuguais Fernando Pessoa
Tânia Carvalho
Le Centre Pompidou présente la nouvelle création de Tânia Carvalho, Aperçu - 5 room puzzle. Cette pièce, inspirée de l’écrivain portuguais Fernando Pessoa, est un tableau vivant de l’impossibilité des relations humaines.
Source

lire la suite de l'article
vendredi 21 octobre 2016
par AFAFP
Théâtre des Marronniers, Lyon (69) en février 2017
Bureau de Tabac de Fernando Pessoa
mis en scène par Rita Pradinas

Un écrivain tente d’écrire l’oeuvre de sa vie, délire et observe avec tendresse ses semblables par la fenêtre, son seul lien avec l’extérieur.

De Fernando Pessoa,

Avec Antoine Besson, Estelle Lambert Théâtre des Marronniers, Lyon (69)

Du 23/02/2017 au 27/02/2017 Lundi à 19h, jeudi, vendredi et samedi à 20h30, dimanche à 17h.



lire la suite de l'article
samedi 15 octobre 2016
par AFAFP
Théâtre du Temps Pluriel - Nevers - 18 octobre
Pessoa, voyages de l’insomniaque
Théâtre / Vidéo | MCNA
Théâtre du Temps Pluriel
De Fernando Pessoa
Mise en scène : Laetitia Lambert
Traduction et adaptation : Teresa Rita Lopes
Interprétation : Olivier Broda
Une véritable plongée au cœur de l’œuvre de Pessoa dans un spectacle touchant et captivant qui fait écho à toute la fantasmagorie du poète.
À la mort de Fernando Pessoa, on découvre, enfouis dans une malle, plus de 27 500 manuscrits signés par plus de soixante-dix pseudonymes. À travers cette oeuvre foisonnante, Teresa Rita Lopes nous livre une (...)

lire la suite de l'article
dimanche 10 juillet 2016
par AFAFP
Euro 2016
La gazette de l’Euro : lost in Cristiano, la langue de l’arbitre et Fernando Pessoa
Finale France Portugal
Pessoa, certainement le poète préféré de Cristiano Ronaldo : « Je ne suis rien. Jamais je ne serai rien. Je ne puis vouloir être rien. Cela dit, je porte en moi tous les rêves du monde. » Mais est-ce que la poésie fait gagner des matchs ?

lire la suite de l'article
vendredi 10 juin 2016
par AFAFP
Autour Fernando-Pessoa Le Mans, 15 juin 2016 |
Pessoa l’inquiéteur de Jean Lefaux (France, 1986)
Conférence de Michel Chandeigne
Conférence de Michel Chandeigne, précédée de la projection du film documentaire Pessoa l’inquiéteur de Jean Lefaux (France, 1986) et de lectures bilingues de textes. Découverte de l’univers littéraire d’un grand auteur portugais et de son œuvre complexe et foisonnante. Mercredi 15 juin, 17h, Médiathèque Louis-Aragon, 54, rue du Port, Le Mans. Contact et réservation : 02 43 47 48 74, mediatheques.lemans.fr. Un événement organisé par : Médiathèques du Mans.
Source

lire la suite de l'article
dimanche 27 mars 2016
par AFAFP
Théâtre Les Déchargeurs, Paris, jusqu’au 9 avril
Pessoa, voyages de l’insomniaque
Direction Laetitia Lambert

Pessoa, voyages de l’insomniaque, jusqu’au 9 avril au Théâtre Les Déchargeurs, 3 rue des Déchargeurs (1er). A 19h30 du Mar au Sam. (Durée 1h15).

L’interprétation est simple, fine, sans effets. Le spectacle constitue une belle plongée dans l’écriture du poète portugais. / Télérama

Olivier Broda est dans un jeu d’une extrême sobriété du début à la fin / Scene Web

Laetitia Lambert dirige avec précision Olivier Broda. "Pessoa, voyages de l’insomniaque" est un beau moment, interprété par un comédien impeccable./ Froggy’s Delight
Réserver Le théâtre des Déchargeurs



lire la suite de l'article
jeudi 18 février 2016
par AFAFP
ANNULE pour des raisons économiques !
Le livre d’intranquillité, mis en scène par Michel Van der Aa, en mars 2016
Oullins (69) 3 et 4 mars 2016
Video Un acteur, un orchestre, un film et la musique précise et entraînante de Michel van der Aa pour faire vivre ce fragment grandiose de Pessoa.
Avec Fernando Pessoa, Michel Van der Aa, Eric Challier, Orchestre des pays de Savoie, Théâtre de la Renaissance, Oullins (69) Les 3 et 4 MARS 2016
Jeudi et vendredi à 20h.
Réserver 04 72 39 74 91
Théâtre musical : LE LIVRE DE L’INTRANQUILLITE
D’après Fernando Pessoa
Un acteur, un orchestre et un film pour faire vivre ce fragment grandiose de Pessoa, sans (...)

lire la suite de l'article
mardi 9 février 2016
par AFAFP
COZE, l’agenda culturel alsacien
L’Alsace célèbre Fernando Pessoa et le Portugal
Haguenau, mars 2016
Fernando Pessoa : Poète Portugais
Posted by : coze in Archives, Expo and co, 8 février
Du 5 au 19 mars 2016
Fernando Pessoa (1888-1935) est l’un des auteurs portugais les plus emblématiques de sa génération. À la fois écrivain, critique, polémiste et théoricien de la littérature engagée, il a laissé en héritage une œuvre importante et variée. C’est la singularité et la pluralité de celle-ci que la médiathèque souhaite valoriser à travers la mise en lumière d’une sélection de poèmes.
Médiathèque de la Vieille-île 24 Rue du Maire André (...)

lire la suite de l'article
mercredi 9 décembre 2015
par AFAFP
La Depêche, Tarbes
Ode à la mer, ode à Pessoa
Spectacles - Au Pari Du 09/12/2015 au 13/12/2015

Cette semaine marque la clôture de la résidence de la Compagnie Eukaryote au théâtre du Pari. Jusqu’au dimanche 13 décembre, nous pourrons découvrir le fruit du travail de ces artistes venus de Clermont-Ferrand, avec le spectacle « Ode maritime », adapté du texte de Fernando Pessoa. Manuel Pons - fondateur de la compagnie - ne sera pas tout à fait seul en scène pour donner corps au héros de ce poème théâtral, dirigé par son comparse Cyrille Andrieu Lacu. Ce dernier confie, à l’aube du début des représentations : « En fin de compte, il y aura trois personnages dans la pièce, Manuel Pons va jouer l’un d’entre eux. Les deux autres personnages seront incarnés par des instruments de musique, la harpe et le cornet à bouquin. La harpe a une sonorité qui fait rêver à la mer. Le cornet est sans doute l’instrument le plus proche de la voix humaine. Nous travaillons à partir de la composition réalisée par Joan Magrané Figuera, qui concilie musique baroque et musique moderne ».

Voilà de quoi rendre l’atmosphère impressionniste qui colore la pièce de bout en bout, donnant ses couleurs au voyage initiatique d’un homme qui s’évade en restant à quai.
Une mise en scène qui tend à sublimer le conte de Pessoa.
Source



lire la suite de l'article
jeudi 26 novembre 2015
par AFAFP
Théâtre à Tarbes, du 5-12 au 13-12-2015
« L’Ode maritime » de Fernando Pessoa, au Pari
Manuel Pons, metteur en scène et acteur

(JPG) Une « épopée transgressive, masochiste ou encore féminine » à découvrir en résidence au mois de décembre, au Pari à Tarbes.
La Compagnie Eukaryote est en résidence au Pari avec une représentation forte et profonde qui va embarquer, dans tous les sens du terme, le spectateur vers ses rêves les plus intimes et les plus secrets.
Un voyage à ne pas manquer !

Répétition publique le 5 décembre, à 14 heures ; avant-première le 8 décembre, à 20 h 30 ; entrée : 5 € ; représentations les 9, 10,11 et 12 décembre et soirée à 20 h 30 et le 13 décembre à 16 heures, entrée 8 à 12 €.



lire la suite de l'article
jeudi 5 novembre 2015
par AFAFP
Théâtre Espace 44 Lyon (69), Décembre 2015
Soudain, de Fernando Pessoa et Gilles Olen
mis en scène par Victor Auzet, Anne Laure Pommier.
Soudain de Fernando Pessoa, Gilles Olen, mis en scène par Victor Auzet, Anne Laure Pommier.
Théâtre contemporain : Qui n’a jamais imaginé tout quitter pour s’enfuir dans un espace restreint où l’espace serait enfin disponible ?
De Fernando Pessoa, Gilles Olen
Avec Gilles Olen, Céline Arnaud, Sandra Hazard, Florence Muller, Anne Laure Pommier, Carlos Gil, Bruno Riner Théâtre Espace 44, Lyon (69)
Du 09/12/2015 au 13/12/2015
Théâtre Espace 44 : 44 rue Burdeau 69001 Lyon - Tel. 04 78 39 79 71 - (...)

lire la suite de l'article
mardi 3 novembre 2015
par AFAFP
Sur France Culture
Daniel Pennac Ecrivain, lit Le livre de l’intranquillité de Fernando Pessoa
« Un apprentissage salvateur du non désir radical. Littérairement, une merveille absolue... le plus beau livre du monde ! »
France Culture

lire la suite de l'article
vendredi 9 octobre 2015
par AFAFP
Théâtre Le Local, Paris 11e
L’Ode maritime, de Fernando Pessoa
Dates : du 2 au 19 octobre

Le narrateur est seul sur un quai. Dans l’intervalle entre l’apparition d’un paquebot et la disparition d’un autre navire dans la brume, il se laisse emporter dans une dérive fantasmagorique.

Distribution : De Fernando Pessoa, par Daniel Dubois, Françoise Ducos, Bernadette Onfroy

Lieu : Le Local Date de début : 2 octobre 2015 Date de fin : 19 octobre 2015 Voir les horaires et tarifs



lire la suite de l'article
samedi 26 septembre 2015
par AFAFP
Théâtre à Lyon
Soudain, de Fernando Pessoa et Gilles Olen
Théâtre Espace 44 Lyon (69) décembre 2015

(JPG) Théâtre contemporain Qui n’a jamais imaginé tout quitter pour s’enfuir dans un espace restreint où l’espace serait enfin disponible ? De Fernando Pessoa, Gilles Olen Avec Gilles Olen, Céline Arnaud, Sandra Hazard, Florence Muller, Anne Laure Pommier, Carlos Gil, Bruno Riner Théâtre Espace 44, Lyon (69)

Du 09/12/2015 au 13/12/2015

Théâtre Espace 44 : 44 rue Burdeau 69001 Lyon - Tel. 04 78 39 79 71 - contact@espace44.com Mercredi et jeudi à 19h30, vendredi et samedi à 20h30, dimanche à 16h



lire la suite de l'article
vendredi 11 septembre 2015
par AFAFP
Marie FOESSEL Quartet
“Hommage à Fernando PESSOA”
Mercredi 23 Sept. 2015 À 20h30 au Sunset

Mercredi 23 Sept. 2015 À 20h30 Au SUNSET, 60, rue des Lombards - Paris 1er Club de Jazz de 80 places environ Marie FOESSEL Quartet “Hommage à Fernando PESSOA”

Marie Foessel - voix ; Bruno Angelini - piano ; David Amar - sax ; Davy Sur - batterie

Inspiré de l’oeuvre du poète Fernando Pessoa, les ingrédients du projet Pessoa etc. surprennent : une chanteuse aventureuse, un saxophoniste également bassiste vocal, un pianiste issu du jazz et de la musique contemporaine, des percussions nourries de rythmes indiens.

Infoline +33 (0)1 40 26 46 60



lire la suite de l'article
vendredi 5 juin 2015
par AFAFP
La Chaume - 71250 Lournand
L’Eukaryote Théâtre - Le Marin de Fernando Pessoa
Du 5 juin 2015 au 7 juin 2015 à 20h30

Compagnie Lug

03.85.59.29.02

Plein tarif : 12.00 € Enfants (Pour les - de 12 ans) : 8.00 € Le Marin de Fernando Pessoa

Une nuit, la tour d’un château que bordent mer et montagne. Trois jeunes femmes,immobiles,veillent une quatrième, gisant dans son cercueil.Et puis surgissant du néant, dans l’imaginaire de l’une d’elles un marin....Le Marin. Rêvé si intensément, si passionnément , il va se rêver à son tour, pour s’inventer à travers elle, une existence fictive.Omniprésence inquiétante, investissant totalement leur esprit, jeu de rêves en abyme, jusqu’à la terrifiante interrogation finale : et si c’était le Marin le seul réel ? Et les jeunes filles le rêve de ce rêveur ?

Chef d’œuvre rarement abordé Le Marin écrit en 1913 offre toute la puissance et la beauté de la poésie de Pessoa, au service d’un théâtre qu’il décrit lui-même comme celui de « la révélation des âmes ».Cliquez ici pour modifier.

du 5 au 7 juin 2015 20H30 // Théâtre Coté Cour // La Chaume-71250 Lournand

L’Eukaryote Theatre



lire la suite de l'article
mardi 19 mai 2015
par AFAFP
A la Maison du Théâtre et de la Poésie - Nîmes (30)
"L’heure du diable" de Fernando Pessoa
par Michel BOY

"L’heure du diable" de Fernando Pessoa (1888 - 1935) © Les éditions José Corti. Collection Iberiques

Mise en voix : Michel BOY
Régie générale : Brigitte ANTAGNAC

CRÉATION

« - Mais, si le monde est en action, comment le rêve peut-il faire partie du monde ?
-  C’est que le rêve, Madame, est une action devenue une idée, et qui conserve donc la force du monde et en rejette la matière, c’est à dire le fait d’exister dans l’espace. N’est-il pas vrai que dans le rêve nous sommes libres ?
-  Oui, mais comme il est triste de se réveiller...
-  Un bon rêveur ne se réveille pas. Je ne me suis jamais réveillé... »

Dimanche 10 Mai 2015 -17h00 Lundi 11 Mai 2015 -19h30
Dimanche 17 Mai 2015 -17h00
Lundi18 Mai 2015 -19h30
Dimanche 31 Mai 2015 -17h00
A la Maison du Théâtre et de la Poésie-Nîmes (30)

Tarif normal : 12 €
Campus Culture Etudiant : 5

Source



lire la suite de l'article
jeudi 30 avril 2015
par AFAFP
Aujourd’hui 30 avril
Comédie du livre : Fernando Pessoa à l’honneur
Rencontres littéraires de Montpellier

Rencontre sur Fernando Pessoa avec Stanislas Grassian animée par le journaliste Jean-marie Dinh 30 avril 2015 • Salle Pétrarque • Entrée libre 2, place Pétrarque ( Hôtel de Varennes ) - 34 000 Montpellier 
Association Cœur de Livres, 
Hôtel de Varennes
, 2 place Pétrarque - 34000 Montpellier

Tel : 04.67.60.43.11 - Fax : 04.67.29.74.99


www.coeurdelivres.fr



lire la suite de l'article
dimanche 5 avril 2015
par AFAFP
LOULA mime-comédienne
Les voyages de M. Personne
La Compagnie Tourbillon

Spectacle de : Mimes, Théâtre d’objets, Textes de Fernando Pessoa.
"Pour voyager il suffit d’exister ... "

Mais M. Personne (alias F. Pessoa, alias A. Caeiro, R. Reis, A. de Campos,...) existe-t-il vraiment ?...

"O poeta é um fingidor..." (Le poète joue à faire semblant...)

C’est donc à travers un jeu de masques (et en dix chapitres) que M. Personne nous invite à voyager... pour nous perdre... nous retrouver... et approcher le mystère de la création poétique, écho de cet autre grand mystère qu’est celui de l’existence... Attention au départ !

... Chapitre n° 1 : Lisbonne 1888 !...
Pour tous renseignements :

YORDANE et LOULA Compagnie Tourbillon

Place de l’église - 09130 Sieuras Tel : 05 61 87 30 39
Source

L’avis de La dépêche du Midi



lire la suite de l'article
mercredi 11 mars 2015
par AFAFP
Théâtre de Ménilmontant ce soir !!
Ode Maritime de Fernando Pessoa, mis en scène par Paul Francesconi.
Dernier jour le Mercredi 11 mars !!!! à 21h.

Un opéra cosmique mêlant musique, danse et poésie incarnée, criant l’envie d’absolu face à une mer houleuse et tourmentée.

Cette adaptation théâtrale, chorale et musicale du poème de Fernando Pessoa invoque la mer et le monde maritime pour parler de cette heure où tout devient possible.

Heure étrange où la vocation nous entraîne vers les instants les plus fantastiques et les plus terribles. Heure d’un voyage au plus profond du fantasme et des désirs, au moment le plus fragile et fondateur de l’enfance, pour laisser parler toutes nos voix, écouter l’appel, presque mystique, en rire aussi. Une invitation au voyage.

Auteur : Fernando Pessoa
Artistes : Cécilia Alves, Elsa Dupuy, Lou Joubert, Maryne Lanaro, Dorothée Le Troadec, Romain Scheiner
Metteur en scène : Paul Francesconi.



lire la suite de l'article
jeudi 5 mars 2015
par AFAFP
Musique Jazz
Le groupe PESSOA Etc
Concerts 2015
(PNG) En ligne La chanteuse Marie Foessel Ecouter un extrait de Pessoa etc. sur France Musique : Emission Open Jazz du 29 janvier 2015 : cliquer ici

lire la suite de l'article
samedi 31 janvier 2015
par AFAFP
Enghien Les Bains (95)
L’intranquillité de Fernando Pessoa, Enghien, samedi 7 février 2015 à 15h30
Café culturel de La Baignoire - Ecole de Musique et Danse,
Lecture voix-batterie à partir du Livre de l’intranquilité de Pessoa. Une introspection tumultueuse dans un flot de pensées et de musique !
Café culturel de La Baignoire - Ecole de Musique et Danse, Enghien Les Bains (95)
L’acteur Frédéric Pierrot et le batteur Christophe Marguet ont extrait quelques morceaux choisis du Livre de l’intranquillité, dont la batterie devient la caisse de résonnance. Les sonorités percussives soutiennent le narrateur, font vibrer les sensations au-delà des mots. Voilà un projet (...)

lire la suite de l'article
mercredi 7 janvier 2015
par AFAFP
La compagnie le vent dans l’image
Fernando Pessoa, théâtre l’Elysée, Lyon, du 13 au 17 janvier 2015 à 19h30
Un spectacle de Stéphane BERNARD et Jean-Louis DELORME

Une promenade en compagnie de l’auteur Fernando Pessoa et de l’un de ses hétéronymes, Bernardo Soares, dans la ville basse de Lisbonne...

Où l’on verra l’auteur tenter d’empêcher son personnage de sombrer dans la dépression...

Tous deux errant dans la nuit, cherchant un impossible sommeil, se réfugiant dans un improbable travail, avec en toile de fond le Tage, ce fleuve berceau de la poésie de Pessoa, Lisbonne et le Fado.
D’après des extraits du Livre de l’intranquillité de Fernando PESSOA
.



lire la suite de l'article
samedi 27 décembre 2014
par AFAFP
Théâtre de La Passerelle à Limoges
BUREAU DE TABAC - PESSOA - Du mardi 13 au samedi 17 janvier à 19 h - Entrée libre
Avec Michel Bruzat, sous le regard de Yann Karaquillo.

Fernando Pessoa, que l’on considère aujourd’hui comme l’un des plus grands écrivains du XXème siècle fût un homme déchiré par les contradictions, le doute, l’incapacité de réaliser, à devenir un adulte responsable. Pendant toute sa vie il n’a cessé de voyager en esprit, dans l’espace et dans le temps dans le monde des sensations et des pensées, tantôt païen, tantöt mystique, stoïcien et épicurien, tragique et farceur. Pessoa, dont le nom signifie "personne" en portugais.

MB

Théâtre de la Passerelle



lire la suite de l'article
samedi 29 novembre 2014
par AFAFP
Arts de la scène
Écoute des poèmes radiophoniques des étudiants du département des Arts en présence d’Alexandre Plank, réalisateur radio à France Culture
Lyon : le 18 décembre 2014 au Théâtre Kantor de 14h à 17h
Dans le cadre d’un cours de dramaturgie appliquée, les étudiants en Arts de la scène ont été amenés à élaborer des maquettes sonores à vocation radiophoniques à partir des poèmes de l’œuvre du poète portugais Fernando Pessoa. Ce 18 décembre au Théâtre Kantor de 14h à 17h, ils présenteront leurs travaux aux oreilles du réalisateur radio à France Culture Alexandre Plank. Le cours ouvre ses portes à cette occasion et vous convie chaleureusement à venir écouter... le 18 décembre 2014. Julie Rossello.En savoir Plus

lire la suite de l'article
samedi 29 novembre 2014
par AFAFP
Théâtre à Bruxelles- Dimanche 21/12 : 17h - Mardi 23/12 : 19h
L’appel du large d’Etienne Van der Belen
inspiré de « L’Ode maritime » de Fernando Pessoa.

Spectacle tout en tendresse et émotions L’appel du large, d’Etienne Van der Belen Ecriture et interprétation : Etienne Van der Belen / Mise en scène : Claudine Aerts. Extraits de textes : Fernando Pessoa.

C’est l’histoire d’une relation intime entre un jeune homme, empli de doutes et d’inquiétudes, et sa grand-mère qu’il admire tant, une vieille dame exubérante et fantasque. Ensemble, ils partagent deux passions : le théâtre et la poésie. Quand la grand-mère pressent doucement son heure approcher, elle pousse le petit-fils à monter « L’Ode maritime » de Fernando Pessoa, leur auteur d’élection.
Réserver



lire la suite de l'article
mardi 11 novembre 2014
par AFAFP
Théâtre de La Passerelle à Limoges
Michel Bruzat, patron du théâtre limougeaud La Passerelle, va jouer Fernando Pessoa
lepopulaire.fr

Dans son petit bureau “secret” de la Passerelle, avec entre ses mains le chapeau de Jean Pellottier, récemment disparu, qui fut son professeur au conservatoire de Limoges. Aujourd’hui, la Passerelle a ses “Amis”, association qui conduit des actions pour soutenir ce lieu en cette période difficile pour toute structure culturelle - photo Thomas Jouhannaud

Il se rêvait sportif ou éducateur. Michel Bruzat est devenu metteur en scène, patron d’un théâtre et enseignant au conservatoire. Bientôt, dans son petit lieu alternatif, il retrouvera les planches en jouant Pessoa. Source

Bureau de Tabac, 13 - 17 janvier 2015.
Theatre de la Passerelle
05 55 79 26 49 -



lire la suite de l'article
lundi 6 octobre 2014
par AFAFP
Le poète aux mille visages... Rappel
FranceInter, émission "ça peut pas faire de mal" sur Fernando Pessoa,
par Guillaume Gallienne

De ses Odes à son fameux Livre de l’intranquillité, en passant par l’une de ses rares pièces de théâtre achevées, levons le voile sur cet écrivain tourmenté, mort à 48 ans, amoureux de Lisbonne, et persuadé que le rêve était la seule solution à la vie. Avec les voix de Antonio Tabucchi, Claude Regy et Robert Brechon (archives INA).

Ecouter l’émission



lire la suite de l'article
mercredi 30 juillet 2014
par AFAFP
Rappel émission FranceInter
Fernando Pessoa, le poète aux mille visages
Ca peut pas faire de mal par Guillaume Gallienne

Ecouter l’émission Découvrons l’œuvre labyrinthique de Fernando Pessoa, le poète aux mille visages...

Fernando Pessoa dans les rues de Lisbonne © Domaine public

Celui dont le nom, « pessoa », signifie en portugais « personne », a créé près de 70 hétéronymes, autant de masques qu’il enfilait pour s’inventer, se rêver, et tenter de se comprendre... Alexander Search, Alberto Caeiro, Alvaro de Campos, Ricardo Reis, ou encore Bernardo Soares : à travers ces avatars, Pessoa a construit son propre théâtre, celui où peuvent s’exprimer ses questionnements, ses angoisses, et ses conflits intérieurs...

De ses Odes à son fameux Livre de l’intranquillité, en passant par l’une de ses rares pièces de théâtre achevées, levons le voile sur cet écrivain tourmenté, mort à 48 ans, amoureux de Lisbonne, et persuadé que le rêve était la seule solution à la vie.

Et pour lire avec Guillaume Gallienne les textes de Pessoa : le comédien et metteur en scène Eric Génovèse.



lire la suite de l'article
mardi 15 juillet 2014
par AFAFP
Festival d’Avignon Off
Mémoires d’Hadrien, du 5 au 27 juillet 2014.
d’après Marguerite Yourcenar et Fernando Pessoa

Mémoires d’Hadrien d’après l’oeuvre de Marguerite Yourcenar & Antinoüs de Fernando Pessoa, théâtre du Roi René, Avignon Off, du 5 au 27 juillet 2014.
138 après notre ère, l’Empereur Hadrien à la veille de sa mort, se réfugie dans les thermes privés de sa Villa loin des intrigants de sa Cour présente à Tibur, Elixa, jeune esclave grecque effrontée que l’Empereur protège, prépare le bain.
Adaptation et Mise en scène : Jean Pétrement Assistante mise en scène : Lucile Pétrement Création lumière : Baptiste Mongis Décors : O. Branget Accessoires et costumes : R. Van de Maal

Théâtre du Roi René 04 90 82 24 35



lire la suite de l'article
mardi 3 juin 2014
par AFAFP
Spectacle en Belgique (proche frontière)
Le Fenil à l’Appel du large
par Étienne Van der Velen
(JPG)
Fernando Pessoa

« Prendre le large, au gré des flots, des dangers et des mers, cingler vers le Lointain, vers l’Ailleurs, vers la Distance abstraite, emporté comme la poussière par les vents, par les tempêtes, vers l’aventure indéfinie, vers la Mer absolue, pour réaliser l’impossible ! » Cet extrait de l’« Ode maritime » de Fernando Pessoa annonce parfaitement la soirée théâtrale qui a lieu à la Ferme de Bar (Ethe) le samedi 7 juin à 20 h.

C’est à une véritable performance d’acteur que le public est invité. Celle d’Étienne Van der Belen sur le chemin de l’inaccessible étoile. La performance d’un premier prix d’art dramatique du Conservatoire de Bruxelles, prix de la critique 2010. Le théâtre de la ferme de Bar se situe entre Ethe et Buzenol. La place est en prévente à 10€ (12€ sur place).

063/412761 ou 0476/420356



lire la suite de l'article
samedi 31 mai 2014
par AFAFP
Lisbonne : poétique et lumineuse
Marcher dans les pas de Pessoa
par Sarah-Émilie Nault

« Aucun bouquet ne vaut pour moi, resplendissant sous le soleil, la gerbe de couleurs de Lisbonne », écrivait le plus populaire des auteurs et poètes portugais, Fernando Pessoa. Né et disparu à Lisbonne, il emprunta plusieurs hétéronymes (différents noms de plume ayant chacun une identité et un style littéraire propre) pour exprimer son amour de la ville.

Aujourd’hui, c’est un peu partout à travers celle-ci que l’on marche sur les traces de Pessoa, que ce soit dans son quartier natal, le Chiado, où l’on boit un « bica » (un espresso court) sur la terrasse du café A Brasileira, tout près de la statue attablée du poète, ou juste en face en se rendant bouquiner à notre tour à la livraria Bertrand, la plus ancienne librairie au monde fondée en 1732.

Source



lire la suite de l'article
samedi 22 mars 2014
par AFAFP
Thalassa sur France 3 parle de Fernando Pessoa
Lisbonne, au pays bleu
à regarder en différé

Lisbonne, au pays bleu

Diffusion le 21 mars 2014

Au fil des rencontres Lisbonne nous offre là une galerie de portraits hauts en couleurs et en émotions ! Chacun à leur manière ces femmes et ces hommes nous invitent à découvrir leur quotidien : celui de Lisboètes qui espèrent tout de la mer.
Regarder l’émission en différé



lire la suite de l'article
vendredi 17 janvier 2014
par AFAFP
Théâtre Millandy de Luçon 85400 du 31 janvier au 4 mars
Les voyageurs immobiles
Photographies de Jean-Paul Senez
(JPG)
Les voyageurs immobiles

Offrande photographique au monde du Livre de l’intranquillité de Fernando Pessoa.
Les voyageurs immobiles Les voyageurs immobiles sont ces personnes réelles rencontrées unifiées par celles rencontrées dans mes rêves. Le livre de l’intranquillité de Fernando Pessoa qui lui-même n’est pas un livre, mais une masse de papiers épars, inaboutis, entassés dans une malle, rassemblés après sa mort...
En savoir plus

tél 02 51 29 23 20



lire la suite de l'article
dimanche 22 décembre 2013
par AFAFP
Ateliers de Théâtre amateur 2013/2014
Ateliers à Aix - en - Provence / Facultés de lettres / 29 av R. Schuman
Le Théâtre Antoine Vitez , le secteur théâtre d ’ AMU et Pratik Teatr

Le Théâtre Antoine Vitez, le secteur théâtre d’AMU et Pratik Teatr proposent des Ateliers de Théâtre amateur 2013/2014

Atelier 2, Angie Pict : Fernando Pessoa : entre rêve et réalité 06 17 13 89 65 /apict@yahoo.fr Mardi 19h-23h, salle préfabriquée S

Première séance le 15/10/13 "Je veux rêver avec vous à haute voix, que ma voix tisse avec les vôtres une histoire où nous puissions nous défendre de la vie [...]"

Voilà une petite phrase de Fernando Pessoa extraite du Privilège du chemin, qui évoque la création que j’aimerais faire : un espace temps entre rêve et réalité, une multitude de voix, le tissage d’une histoire, un écho de Fernando Pessoa...

En savoir plus



lire la suite de l'article
lundi 9 décembre 2013
par AFAFP
Spectacle, Théâtre, 30 janvier 2014, à 20h
Je ne suis personne
Textes de Fernando Pessoa
(JPG)
Pessoa, Compagnie des Attentifs

Textes de Fernando Pessoa
Compagnie des Attentifs
Guillaume Clayssen et Aurélia Arto ont créé un impressionnant spectacle autour des textes de Fernando Pessoa et trouvent la clé de la théâtralité d’un des plus grands poètes du 20e siècle. Lorsqu’il n’écrivait pas sous son vrai nom, le poète portugais Fernando Pessoa inventait des noms de poètes imaginaires, des « hétéronymes », qui étaient autant de façons différentes d’écrire et de voir le monde. Au lieu de vouloir donner une cohérence artificielle à sa personne, le poète laissait vivre en lui et dans son écriture toutes les personnes qui l’animaient. Lors de ses études de philosophie à la Sorbonne, le metteur en scène Guillaume Clayssen découvre par hasard « Le Livre de l’intranquilité » de Fernando Pessoa. Il ne parvint jamais plus à s’éloigner de cette lecture étrange qui remettait en cause toutes ses certitudes. Mais l’idée de mettre en scène Pessoa ne lui serait pas venue à l’esprit si la comédienne Aurélia Arto ne lui avait pas un jour révélé l’attachement très fort qu’elle avait également pour ce poète.

Informations pratiques Centre des Arts Pluriels "Ed. Juncker" 1, place Marie-Adélaïde 9063 Ettelbruck Luxembourg +352 268 121 304 http://www.cape.lu



lire la suite de l'article
jeudi 19 septembre 2013
par AFAFP
Théâtre
Le Marin de Fernando Pessoa, Cannes 5 et 6 décembre 2013
Compagnie L’Individu

Le marin a été écrit il y a 100 ans. C’est la seule pièce achevée et publiée du vivant de Fernando Pessoa.

Mise en scène - Guillaume Clausse*, Florian Haas*, Avec - Pauline Dubreuil*, Fanny Roger,Myriam Sokoloff*, Lumières - Yann Loric, Costumes - Marion Poey, Administratrice de production - Sabrina Fuchs (* Anciens élèves de l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes)
Lieu : Salle Lorraine 14 boulevard de Lorraine 06400 Cannes
à 20h30
Tarifs : 7, 5 et 3 euros. Places limitées

Direction des affaires culturelles Tél : 04 97 06 44 90
Réserver



lire la suite de l'article
samedi 6 juillet 2013
par AFAFP
Pessoa Théâtre Saison 2014
Fernando Pessoa : Je ne suis personne, au Luxembourg 30/01/2014
Guillaume Clayssen et Aurélia Arto

"Je ne suis personne" Textes de Fernando Pessoa Compagnie des Attentifs
Centre des Arts Pluriels d’Ettelbruck asbl
ETTELBRUCK, Luxembourg

Fernando Pessoa, né en 1888 à Lisbonne était critique, poète et polémiste. Ses vers mystiques et sa prose poétique ont été les principaux agents de l’avènement du modernisme au Portugal.

Guillaume Clayssen et Aurélia Arto, conception. Guillaume Clayssen, mise en scène. Aurélia Arto, interprétation. Stéphanie Rapin, scénographie. Edouard Liotard, lumières. Emilie Largier, costumes.



lire la suite de l'article
mercredi 19 juin 2013
par AFAFP
FranceInter
ça peut pas faire de mal - Fernando Pessoa - Partie 5 (Fin)
Publiée le 14 juin 2013
L’émission de lectures proposées par Guillaume Gallienne, intitulée : "ça peut pas faire de mal" et diffusée sur France Inter tous les samedis, était consacrée, le 6 avril 2013, à la figure pour le moins atypique et hautement singulière de l’écrivain et poète portugais, Fernando Pessoa. Pour l’occasion, l’acteur et metteur en scène Eric Génovèse de la Comédie Française, est venu prêter sa voix aux mots de l’auteur du "Livre de l’intranquillité".
Ecouter

lire la suite de l'article
lundi 17 juin 2013
par AFAFP
mercredi 19 juin
Concert de Misia : SENTIMENTAL DUPLEX LISBOA PARIS
Mairie du 4e, Paris
SENTIMENTAL DUPLEX- LISBOA PARIS. CHANT Misia PIANO Fabrizio Romano Mercredi 19 juin à 20h Salle des Fêtes, Mairie du 4e arrondissement, 2 place Baudoyer 75004 Paris
Réservation obligatoire : mairie4.resa@gmail.com

lire la suite de l'article
dimanche 9 juin 2013
par AFAFP
13 juin 2013, anniversaire du poète portugais Fernando PESSOA
Lectures de textes de Fernando PESSOA dans plusieurs maisons
à la Cité Internationale de Paris

Le 13 juin 2013, date qui fête les 125 ans de la naissance du poète portugais Fernando PESSOA, plusieurs maisons de la Cité organisent des lectures en plusieurs langues de ses textes. Des résidents, directeurs de maisons, anciens de la Cité, spectateurs inhabituels, acteurs professionnels ou talents se révéleront lors de ce parcours plein d’ inattendus.

Lieu de pluralité et d’entente, la Cité internati-onale universitaire de Paris est l’endroit idéal pour ce parcours, montrant à quel point les textes de Fernando PESSOA, énoncés en portugais, français, espagnol, italien, anglais, suédois, norvégien, hindi, bengali, russe, roumain ou chinois, sont universels. Programme 19H00 : Maison du Portugal - André de GOUVEIA 19H30 : Maison de Norvège 20H00 : Maison de l’Inde 20H30 : Maison des étudiants suédois 21H00 : Maison Internationale, côté grande pelouse

En savoir plus



lire la suite de l'article
jeudi 25 avril 2013
par AFAFP
Théâtre et littérature, rappel.
Le banquier anarchiste de Fernando Pessoa
Ed. Fata Morgana

Le banquier anarchiste de Fernando Pessoa Le banquier anarchiste est un récit de Fernando Pessoa paru en 1922.

Voir la video

Deux personnages, le narrateur et un banquier, discutent à la terrasse d’un café. Le banquier explique par quel cheminement intellectuel, il en est arrivé à être anarchiste puis banquier, sans jamais renier ses opinions politiques.

Cette confession du banquier offre au lecteur la possibilité d’envisager ce corps de métier sous un angle différent de l’image négative véhiculée dans les médias.

Source



lire la suite de l'article
mardi 23 avril 2013
par AFAFP
Chambéry
A la rencontre de Fernando Pessoa
Patrick Chemin a présenté sa Revue orale

Littérature
Patrick Chemin a présenté sa Revue Orale

mercredi, Patrick Chemin proposait lors de sa Revue Orale, une lecture des textes du poète Fernando Pessoa (1888-1935), auteur majeur de la ...
Lien



lire la suite de l'article
samedi 13 avril 2013
par AFAFP
Albi. Samedi 13 avril, à partir de 20 heures
Sainte-Croix. Les mots de Pessoa
Alain Cornuet, accompagné de Eric Boccalini
L’association culturelle La Cazelle de La Capelle-Balaguier organise une soirée de lecture poétique et musicale en collaboration avec l’Association culturelle de tendance alternative d’Albi. Cette lecture aura lieu dans la salle municipale de Sainte-Croix, samedi 13 avril, à partir de 20 heures (entrée : 10 €, verre de l’amitié offert après la lecture). Le lecteur sera Alain Cornuet, accompagné du batteur éric Boccalini. Il décrit son travail comme suit : « Fernando Pessoa nous parle d’un monde intérieur poétique, mouvant, musical, parcouru sans cesse de courants contradictoires, comme l’est son écriture, son style. Au cours de mes premières lectures silencieuses, j’entendais sonner cette poésie, cette musique, ces contradictions, dans ces phrases tantôt lancinantes, tantôt presque brutales. Alors les lectures suivantes, je les ai faites à haute voix. Mais il manquait encore quelque chose qui maintienne le texte à la hauteur de ses exigences. Quand j’ai fait appel à Éric Boccalini pour construire cette lecture musicale, il y a eu un moment de surprise, puis la batterie d’Éric est devenue très rapidement la deuxième voix de cette lecture ».
La Dépêche du Midi

lire la suite de l'article
dimanche 31 mars 2013
par AFAFP
Femmes en scène
"Femmes en scènes" au Théâtre Francis Gag
8 - 17 mars 2013

Fernando Pessoa est né en 1889 à Lisbonne. Pendant trente ans, de son adolescence à sa mort, il ne quitte pas sa ville de Lisbonne, où il mène l’existence obscure d’un employé de bureau. Mais le 8 mars 1914, le poète de vingt-cinq ans, introverti, idéaliste, anxieux, voit surgir en lui son double : Bernardo Soares, qui dans une prose somptueuse, tient le journal de son "intranquillité".

Pour faire entendre ce texte, Elise Clary pratiquera cet exercice d’équilibriste entre l’art et la vie que Pessoa résumait, non sans humour par : mon cou de poète dans mon col d’employé.

Pour porter à la scène "Le Livre de l’Intranquillité" de Fernando Pessoa, il a paru intéressant à la Compqgnie B.A.L. de faire entendre sa sensibilité en lui prêtant la voix d’une actrice. Lui qui toute sa vie a écrit sous de nombreuses identités sera joué par une jeune femme.

LE LIVRE DE L’INTRANQUILLITÉ

Jeu : Elise Clary Mise en scène : Elodie Tampon-Lajarriette, Thierry Vincent Musique : Henry Manini Lumière : Alexandre Toscani Costumes : Hélène Arnaud

Source



lire la suite de l'article
dimanche 24 février 2013
par AFAFP
Theâtre de la Fleur d’Or du 6 avril au 19 mai
Le livre de l’intranquillité
Fernando Pessoa
Fernando PESSOA - "Etrange étranger", le Livre de l’Intranquillité et autres poèmes, textes dits par Zygmunt Blazynsky.
Lieu : dans la Crypte du Martyrium Saint Denis, 11 rue Yvonne Le Tac, Paris, 75018, Métro Abbesse ou Pigalle.
Dates : les samedis à 20h30 et les dimanches à 16h30.
Tarif : Participation libre
Réservation : 01 42 23 48 94
zygmunt.blazynsky@wanadoo.fr

lire la suite de l'article
vendredi 22 février 2013
par AFAFP
Théâtre
LE MARIN, de Fernando Pessoa - L’Eukaryote Théâtre
Mise en scène de Manuel Pons

Théatre du 14/02/2013 au 17/02/2013

20h30, les 14, 15, 16 février
17h, le 17 février

6 € (Cité jeune) / 10 € / 15 €
LA COUR DES TROIS COQUINS 12 RUE AGRIPPA-D’AUBIGNÉ
63000 CLERMONT-FERRAND
http://www.clermont-ferrand.fr/

Renseignements : 04.73.42.60.58
Email : eukaryotetheatre@yahoo.fr
Source



lire la suite de l'article
lundi 11 février 2013
par AFAFP
Theâtre La Courée Centre culturel 77090 Collégien le 15 février 2013
Mystère Pessoa, Mort d’un hétéronyme
Stanislas Grassian

D’après l’œuvre de Fernando Pessoa, adaptation et mise en scène de Stanislas Grassian, durée 1h10,
avec : Jacques Courtès : Alvaro de Campos, Florent Dorin et Samuel Brafman : Alberto Caeiro, Nitya Fierens : Ophélia Queiros

Stanislas Grassian : Fernando Pessoa, Raphael Almosni et François Hatt : Ricardo Reis

La Courée - Centre Culturel, 20 rue de Melun 77090 Collégien
01 60 35 90 81

Et si Valéry, Cocteau, Cendrars, Apollinaire, n’avaient été qu’un seul homme ?

Fernando Pessoa, crée de multiples personnalités. Les textes sublimes de ces principaux "hétéronymes" , ainsi que ses réflexions personnelles, sont organisés comme un "dialogue théâtrale". Ce spectacle original offre, à un vaste public, la beauté surréaliste des pensées d’un génie du 20ème siècle.



lire la suite de l'article
lundi 4 février 2013
par AFAFP
Bruxelles, jusqu’au 9 février
"Miroirs de Fernando Pessoa", l’adieu au théâtre d’Elvire Brison
Elvire Brison fait ses adieux au monde du théâtre.
La metteure en scène Elvire Brison nous propose sa dernière création, "Miroirs de Fernando Pessoa", avec laquelle elle fait ses adieux au monde du théâtre. François Caudron l’a rencontrée, écoutez son interview ci-dessous.
Source

lire la suite de l'article
vendredi 1er février 2013
par AFAFP
Le Théâtre du Sygne présente au Théâtre de la Place des Martyrs, du 15/01 au 9/02, Bruxelles, Belgique
MIROIRS DE FERNANDO PESSOA
de Paul Emond d’après les textes de Pessoa

Avec John Dobrynine, Emmanuel Dekoninck, Itsk Elbaz, Idwig Stephane

et Renaud Dardenne (à la guitare).

Mise en scène d’Elvire Brison, scénographie de Philippe Hekkers, Vidéo de Vincent Pinckaers, Lumière de Benoît Theron, Costumes de Myriam Deldime, Régie et photos de Philippe Fontaine.

Le génie de Pessoa, c’est d’avoir transformé la poésie en une prose accessible, concrète et quotidienne, d’avoir à la fois opposé et mêlé le réalisme au rêve, d’avoir abordé des questionnements infinis de mille façons différentes, d’avoir été poète, romancier, polémiste, politique... sans quitter ni son quartier ni son bureau de comptable.

Renseignements et réservations au +32 2 223 32 08



lire la suite de l'article
mercredi 23 janvier 2013
par AFAFP
Théâtre La Loge 77 rue de Charonne 75011 Paris, 21-28 janvier
Je ne suis personne, Fernando Pessoa
La compagnie des Attentifs, Guillaume Clayssen et Aurélia Arto
Seule sur le plateau, une comédienne - Aurélia Arto - porte avec intimité et singularité des poèmes de Fernando Pessoa et de ses hétéronymes : Bernardo Soares et le Livre de l’intranquillité, Alberto Caiero et le Gardeur de troupeaux, Alvaro de Campos et ses Odes. Une heure de voyage intense dans le monde peuplé de solitude de Fernando Pessoa.
21 Janvier à 19H00 / 22 Janvier à 19H00 / 23 Janvier à 19H00 / 24 Janvier à 19H00 / 25 Janvier à 19H00 / 27 Janvier à 18H00
http://www.lalogeparis.fr/ Tel. 01 40 09 70 40

lire la suite de l'article
vendredi 21 décembre 2012
par AFAFP
On en parle sur le Web
Bernardo Soares (Fernando Pessoa) - Esthétique de l’artifice
Video

Esthétique de l’artifice, extrait de "Le livre de l’intranquillité" de Bernardo Soares (Fernando Pessoa)

Voir la Video



lire la suite de l'article
lundi 8 octobre 2012
par AFAFP
"Le Livre de l’intranquillité"
Le Théâtre du Pont Neuf de Toulouse joue Fernando Pessoa
10, 11, 12, et 13 octobre

Le Théâtre du Pont Neuf de Toulouse accueille cette semaine "Le livre de l’intranquillité".
Théâtre du Pont Neuf

Le livre de l’Intranquillité , un ouvrage qui aborde l’obsession contradictoire et permanente de Fernando Pessoa dans son rapport entre le « transcendant » et le « réel », le rapport entre la nécessaire présence de l’Art et la nécessaire monotonie de la vie quotidienne est à découvrir au Théâtre du Pont Neuf de Toulouse cette semaine.

Fernando Pessoa nous parle d’un monde intérieur « poétique, mouvant, musical, parcouru sans cesse de courants contradictoires ». Jamais il n’a été mis autant de soin à décrire le néant chatoyant de la vie quotidienne. À la première lecture, le pessimisme apparent semble nous submerger lorsqu’une attention plus aiguë révèle un bouillonnement, une effervescence contenus qui donnent à voir en creux, l’énergie vertigineuse de l’être et de la personne (pessoa en portugais). Une énergie mise en voix grâce au dialogue entre la voix d’Alain Cornuet et celle de la batterie d’Éric Boccalini.

A noter, jeudi soir, les spectateurs pourront découvrir les coulisses de la création grâce à un bord de scène du TPN.

Le Livre de l’intranquillité, au TPN de Toulouse Mercredi 10 et Jeudi 11 octobre à 19h30 Vendredi 12 et Samedi 13 octobre à 21h00
Article



lire la suite de l'article
samedi 29 septembre 2012
par AFAFP
Les hétéronymes de Fernando Pessoa - le blog
le blog/Actu de Pierre Converset

A l’occasion de notre exposition autour de Fernando Pessoa (voir billet précédent), l’image Ici est disponible en tirage limité à 30 exemplaires numérotés. Tirage numérique avec des encres pigmentaires sur papier d’Arches type Aquarelle grain fin (240g/m2) au format 29,7x42.

Source



lire la suite de l'article
samedi 29 septembre 2012
par AFAFP
La vie des Blogs
Les voyages, ce sont les voyageurs eux-mêmes
Vannes, du 26 spt au 12 oct

Une exposition à Vannes avec Jacques Poullaouec

Le titre de notre exposition est emprunté à un fragment du « Livre de l’intranquillité » de l’écrivain portugais, Fernando Pessoa (1888-1935).

« Voyager  ? Pour voyager il suffit d’exister... Si j’imagine, je vois. Que fais-je de plus en voyageant  ? Seule une extrême faiblesse de l’imagination peut justifier que l’on ait à se déplacer pour sentir... La vie est ce que nous en faisons. Les voyages, ce sont les voyageurs eux-mêmes. Ce que nous voyons n’est pas fait de ce que nous voyons, mais de ce que nous sommes. »

Source



lire la suite de l'article
samedi 22 septembre 2012
par AFAFP
Theatre du pont neuf - Toulouse
Le livre de l’intranquillité, du 10 au 13 octobre 2012
Fernando Pessoa

Le livre de l’intranquilité

Théâtre (Lecture) Auteur : Fernando Pessoa Du 10 octobre 2012 au 13 octobre 2012 Avec : Alain Cornuet , Eric Boccalini Salle : Théâtre du Pont Neuf 8 place Arzac 31300 Toulouse

" Le livre de l’Intranquilité ", un ouvrage qui aborde l’obsession contradictoire et permanente de Fernando Pessoa dans son rapport entre le « transcendant » et le « réel », le rapport entre la nécessaire présence de l’Art « ... qui soulage de la vie sans pour autant soulager de vivre » et la nécessaire monotonie de la vie quotidienne...



lire la suite de l'article
lundi 6 août 2012
par AFAFP
Vistiter Lisbonne
Lisbonne de Fernando Pessoa
de Fernando Pessoa

“(...) Encore une fois je te revois,
Ville de mon enfance effroyablement perdue...
Ville triste et joyeuse, encore une fois je rêve, et c’est ici...
(...) Encore une fois je te revois - Lisbonne, Tage, tout -
Passage inutile en toi et en moi,
Étranger ici comme partout ailleurs...”

Álvaro de Campos, in Lisbon revisited, 1926

Notre proposition c’est parcourir les espaces de la ville berceau du poète et scénario de la production littéraire et personnalité kaléidoscopique de Fernando Pessoa. On suit les pas du poète par les quartiers, on identifie les bureaux de travail et quelques résidences, la maison de son « village », le lieu-signe d’indépendance et émancipation, les points de rendez-vous avec ses amis et les intellectuels de son époque.

On se balade dans les rues, places d’un Pessoa que se trouvait et s’échappait de lui-même, les librairies, les bars et restaurants du Chiado bohème, coquin et moderniste.

L’itinéraire finit à son « bureau de fin de jour. »

Point de rendez-vous : Largo de São Carlos
Source



lire la suite de l'article
mardi 24 juillet 2012
par AFAFP
Lisbonne Blog
Casa Fernando Pessoa à Lisbonne
Le poète des hétéronymes, le poète critique, l’obscurité du poète, le poète aux mille visages, le poète portugais Fernando Pessoa, est le protagoniste d’une histoire consacrée à l’art, la création artistique. Il est tellement important que l’héritage de Pessoa est encore analysé aujourd’hui pour découvrir de nouveaux aspects de la poésie de chacun de ses hétéronymes, des personnages créés dans le but de l’accompagner pour donner vie à “de véritables collègues d’esprit”, comment il s’est manifesté lui-même dans l’un de ses nombreux écrits.

lire la suite de l'article
lundi 9 juillet 2012
par AFAFP
Spectacle sur Fernando Pessoa
Festival OFF d’ Avignon 2011
Rencontre avec Stanislas Grassian

Regarder la video

Rencontre avec Stanislas Grassian lors du Festival OFF d’ Avignon 2011, il nous parle de son spectacle sur Fernando Pessoa, qui s’est crée de multiples personnalités. Les textes de ces principaux "hétéronymes" , ainsi que ses réflexions personnelles, sont organisés comme un "dialogue théâtrale". Ce spectacle original offre, à un vaste public, la beauté surréaliste des pensées d’un génie du 20ème siècle.



lire la suite de l'article
mercredi 27 juin 2012
par AFAFP
Senhora da Noite
Misia chante le Fado
16-22 juillet à Lodève, festival de poésie

Misia Senhora da Noite

Mercredi 18 , 22:00 Scène Hôtel de Ville Durée : 1h30 Tarifs 12 € | 15 € | 20 €

Pionnière magistrale du nouveau fado, la dame de la nuit sublime une féminité ardente au travers des mélodies instrumentales et des textes composés exclusivement par des femmes, poétesses, écrivaines, chanteuses ou fadistes elles-même, dont Misia en personne.

Ce dixième album de Misia est un retour au fado traditionnel avec une mise en scène plus intimiste, imprégnée de l’émotion de la chanteuse, après 20 ans de carrière. Sa patte personnelle est bien là, dans ces lignes mélodiques instrumentales (accordéon, violon et piano) qui bousculent le classique trio de guitares.

« Tour à tour tragique et ironique, toujours passionnément lyrique » Anne Berthod / Télérama

Site officiel de Misia



lire la suite de l'article
vendredi 22 juin 2012
par AFAFP
Gonesse
L’inauguration de la rue Fernando PESSOA aura lieu le 24 juin 2012, à 10h30.

Jean-Pierre BLAZY, Julien DOS SANTOS et Luis Miguel ROSA DIAS inaugurent la première « Rue Fernando PESSOA » en France, le dimanche 24 Juin 2012 - 10h30, à Gonesse (95)

Le conseil Municipal, sur proposition de Julien DOS SANTOS, et par sa délibération en date du 25 novembre 2010, a fait le choix de donner le nom de l’écrivain Portugais Fernando PESSOA à une nouvelle rue du quartier du centre ville.

L’inauguration de la rue Fernando PESSOA aura lieu le 24 juin 2012, à 10h30. Un hommage, au moment du 77ème anniversaire de sa disparition, survenue le 30 Novembre 1935, sera rendu par Jean-Pierre BLAZY, maire de Gonesse, Julien DOS SANTOS, conseiller Municipal et Luis Miguel ROSA DIAS, neveu de Fernando PESSOA. L’après-midi sera consacré à la mise en valeur de la culture Portugaise à travers des interventions thématiques variées : conférence du neveu de Fernando PESSOA ; exposition Fernando PESSOA, une photo-biographie ; concert de Fado par Joana AMENDOEIRA ; démonstration d’équitation Portugaise par l’Institut du Cheval et de l’Equitation Portugaise ; lecture de textes de Fernando PESSOA ; représentation du groupe de tambours et du groupe folklorique de l’association Portugaise de Gonesse.

Cette inauguration, symbolique et historique pour les amoureux de la poésie et les admirateurs de Fernando PESSOA, est aussi un hommage à l’ensemble des Portugais vivant à Gonesse et en France.

Julien DOS SANTOS, comme jeune Conseiller Municipal de 24 ans et premier franco-portugais à ce poste à Gonesse, est particulièrement fier d’avoir porté cette délibération au Conseil Municipal, en hommage à Fernando Pessoa et à la culture Portugaise.

Samedi 16 juin 2012, par Portugal Vivo (jl)



lire la suite de l'article
samedi 2 juin 2012
par AFAFP
Autour de Pessoa
Inspiraçao, Elodie Rivalan, 2008, 10min30, France -
Animation-Fiction, Production Elodie Rivalan

Voir le film Inspiraçao

Un poète cherche désespérément son inspiration. Alors qu’il s’assoupit, un personnage issu des prémices de son poème va l’aider à terminer son œuvre.

Elodie Rivalan a étudié le cinéma à l’université Paris 8 ainsi qu’à la faculté de Concordia, à Montréal (Canada). D’abord attirée par le montage, elle est engagée comme assistante monteuse d’Annick Hurst sur plusieurs films documentaires tel « Pas assez de volume » de Vincent Glenn (2003). C’est en 2005 qu’elle réalise son premier essai documentaire : « Goumen bis ». Après avoir assisté le montage de « La Dépanneuse » de Dominique Arue (2006), elle se consacre durant trois ans à la réalisation de « Inspiração », un court-métrage liant fiction, animation et expérimental.



lire la suite de l'article
dimanche 27 mai 2012
par AFAFP
Pézenas Samedi et dimanche 21h à l’Illustre théâtre
La compagnie Théâtr’Elastic présente sa création ’Aube’
Midi Libre 23/05/2012

Pézenas : Samedi et dimanche prochains à 21 h, à l’Illustre Théâtre, la compagnie Théâtr’Elastic propose une soirée spectacle, mise en scène et montée par Pascal Dandler, son directeur artistique.

Monologue construit à partir d’un montage de textes (Carole Fréchette, Samuel Beckett, Valère Novarina, Frida Khalo, Fernando Pessoa, Pascal Dandler), où l’interprète Barbara Vergely parle d’amour et d’abandon.

"COMPAGNIE THEATR’ELASTIC"
RESPONSABLE : Pascal DANDLER 06 61 89 39 37 - theatrelastic@club-internet.fr Adresse : Illustre Théâtre 22 Avenue de la Gare du midi - Gare du Nord Pézenas



lire la suite de l'article
lundi 21 mai 2012
par AFAFP
La vie des Blogs
La San Francisco européenne
Sur les traces de Fernando Pessoa à Lisbonne

Souvent surnommée la San Francisco européenne, la ville de Lisbonne est surtout intimement liée au poète Fernando Pessoa

Lisbonne, ville faite pour le roman, est intimement liée au poète portugais Fernando Pessoa (1888-1935), qui ne l’a presque jamais quitté, car il en était profondément amoureux. Si l’on souhaite y passer un week-end, pourquoi ne pas suivre les traces de l’un des plus grands auteurs du 20ème siècle, qui créa une œuvre immense sous de multiples pseudonymes, lui dont le nom signifie... « personne » ! Les vieux tramways, les azulejos (faïences colorant la ville), les cafés, les librairies et même les fantômes s’éternisent dans cette lenteur nimbée de « saudade ». Le fado de l’Alfama

Le fado est LA musique du Portugal. Ce fado, notamment dans le quartier populaire de l’Alfama, niché sur une des sept collines de Lisbonne, fait écho aux poèmes de Pessoa. Les deux ont en commun la « saudade », ce sentiment lusitanien intraduisible, cousin du spleen. Le Chiado

Le Chiado est un quartier élégant avec le charme du 19ème siècle, à la jointure entre la ville basse et le quartier haut, le Bairro Alto, où est mort Pessoa. A la terrasse du fameux café « A Brasileira », où Pessoa traînait tout le temps, sa statue est assise pour l’éternité. Et n’importe qui peut boire une « bica » à côté de lui. Musée Gulbenkian

Un tableau de José de Almada Negreiros représentant Pessoa est exposé au Centre d’art moderne (quartier nord), qui jouxte le musée Calouste Gulbenkian, l’un des plus beaux d’Europe. Casa Fernando Pessoa

A son retour d’Afrique du sud, Fernando Pessoa a vécu les quinze dernières années de sa vie au 16/18 rue da Rocha, dans le quartier Campo de Ourique. Dans cette maison musée, lieu de dynamique artistique, sa chambre a été conservée telle quelle. Le monastère des Jéronimos

Edifié sur les bords du Tage, à côté de la Tour de Bélem (à visiter), le Monastère des Hiéronymites (« Monasteiro dos Jerónimos ») inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco est l’une des merveilles architecturales de Lisbonne (art manuélin, 16e siècle). Le corps de Pessoa se trouve dans le cloître du monastère depuis 1985, à côté de celui du navigateur Vasco de Gama.

Date du reportage : été 2008
Source et photos



lire la suite de l'article
jeudi 22 mars 2012
par AFAFP
La vie des Blogs
Une chambre à soi
Chroniques culturelles : musique, théâtre, danse, littérature... par Sophie Lespiaux

Tenter de faire découvrir par l’écriture, ce que l’on a soi-même eu le plaisir de découvrir.

Je ne suis personne, d’après Fernando Pessoa, un spectacle de Guillaume Clayssen et d’Aurélia Arto, à La Loge à Paris.

Existentielle, la poésie de Fernando Pessoa paraît d’autant plus étrange qu’elle manifeste un désir de percevoir le réel doublé d’un constant scepticisme. En quête de vérité, ces songes philosophiques, déterminés par l’intimité de la solitude, tentent de saisir notamment ce qu’est la sensation, la pensée, la réalité de sa propre existence comme celle de l’autre en dehors de sa propre conscience. En jouant sur le procédé des « hétéronymes », noms de poètes imaginaires qu’empruntait Pessoa pour écrire, l’actrice Aurélia Arto et le metteur en scène Guillaume Clayssen trouvent la clé de la théâtralité de son écriture poétique. Source



lire la suite de l'article
jeudi 1er mars 2012
par AFAFP
Theatre Comedie Nation
Ode Maritime de Fernando Pessoa
par Philippe Bertrand

Vendredi 9 mars à 19h00 - lundi 12 mars à 20h30 - vendredi 16 mars à 21h00.
Durée 70 minutes - Tarif : 15 et 10 €

Mise en scène :
Sophie Thébault avec Philippe Bertrand.

L’univers quotidien de Fernando Pessoa vacille sous les embardées du désir et de la rage d’exister tel un ciel portuaire traversé d’orages. Entendre l’Ode Maritime, c’est entrer dans le rêve singulier de Fernando Pessoa, en proie au souffle baroque d’une création qui l’effraie, le dépasse, le justifie. Philippe Bertrand nous livre ce texte. Longtemps méconnue, l’œuvre de Fernando Pessoa, multiple, foisonnante et contradictoire témoigne de l’émergence d’un nouveau rapport à la langue et à sa plasticité. Poète de la difficulté d’être au monde, d’une incarnation qui se dérobe sans cesse, Pessoa fait résonner le chant atemporel d’un monde en bouleversement permanent et d’une personnalité en construction perpétuelle.

Réservation 09 52 44 06 57 Comedie-Nation 77 rue de Montreuil, Paris 11e Métro :
-  Nation, sortie bd Voltaire (ligne 1, 2, 6 ou RER A)
-  Rue des Boulets (ligne 9)
-  Faidherbe Chaligny (ligne 8)



lire la suite de l'article
jeudi 2 février 2012
par AFAFP
Théâtre de La Loge, du 21 février au 1er mars 2012,
Je ne suis Personne, spectacle autour de Fernando Pessoa
Mise en scène Guillaume Clayssen

"C’est en commun avec la comédienne Aurélia Arto que nous avons décidé au départ de travailler sur ce grand poète portugais. Tous deux bouleversés assez jeunes par la lecture de Pessoa, nous avons voulu nous laisser traverser par le vertige des « hétéronymes », par toutes ces identités inventées à travers lesquelles il écrit.

"Faire entrer de plein corps le spectateur dans cette langue plurielle qui cherche à atteindre l’immédiateté des choses et de notre expérience, lui faire entendre le rythme et les images inclassables de cette poésie unique, telle est l’aventure théâtrale que propose ce spectacle." Guillaume Clayssen

Une heure de voyage intense dans le monde peuplé de solitude de Fernando Pessoa !!

Dates : Mardi 21 Février à 19H00 / Mercredi 22 Février à 19H00 / Jeudi 23 Février à 19H00 / Mardi 28 Février à 19H00 / Mercredi 29 Février à 19H00 / Jeudi 01 Mars à 19H00

Lieu : La Loge, située au 77 rue de Charonne Paris 11e, M° Charonne / Bastille / Ledru-Rollin.

Réservations : laloge.info@gmail.com Tel. 01 40 09 70 40



lire la suite de l'article
mardi 31 janvier 2012
par AFAFP
La vie des Blogss
La casa Fernando Pessoa
Lisbonne

La casa Fernando Pessoa

Ce sont la vie et l’œuvre de Fernando Pessoa, célèbre écrivain portugais du XXe siècle, qui sont à l’honneur dans cette maison reconvertie en centre culturel dédié à la poésie. S’y tiennent également des expositions de peinture ou de sculpture, mais c’est surtout pour pouvoir approcher les œuvres et les archives du célèbre écrivain que l’on s’attarde dans ce musée qui n’a conservé d’intact que la chambre à coucher de Fernando Pessoa. À la sortie, un charmant petit salon de thé vous permettra de quoi vous désaltérer.

Informations pratiques R. Coelho da Rocha 16-18 P 1200 Lisbonne Du lundi au samedi de 10h à 18 h Entrée gratuite Plus d’informations : http://casafernandopessoa.cm-lisboa.pt
En savoir plus



lire la suite de l'article
mercredi 18 janvier 2012
par AFAFP
La vie des blogs
A l’ombre de Fernando Pessoa

C’est un peu pour cela que tu es venu à Lisbonne. Errer dans les rues obliques, te perdre dans une sorte de jeu de marelle pas toujours marrant. Attendre le moment où tu sentirais de l’intérieur sa peau dans ta peau. Il ne reste plus que son costume vide, posé sur un valet de bois. L’âme demeure sinueuse et luisante comme les pavés sous la pluie. Tu te dis que chacun de tes pas peut-être piétine sa semelle de vent.

Le temps ne passe pas. C’est toi qui passe. Si le temps est immobile comme un quai, les sentiments des départs, eux, hantent les esprits des passants. Il n’est donc pas improbable de croiser peut-être les sentiments de ces temps éloignés, pour peu que l’on se taise, que l’on se pose à l’abri d’un ficus macrophilia pluricentenaire. Alors qu’une jeune fille minaude, tu retrouves au même instant dans "le gardeur de troupeaux" cette émotion subtile ; ici le poète suppose que le simple fait de désirer du regard une jeune fille suffira pour la faire tomber dans les bras d’un autre, plus beau, plus alerte.

Les nostalgies promises ne sont que des dettes, des retards de paiement. On aurait dû, on aurait peut-être pu, mais on n’a rien fait. On laisse passer, paresseusement le temps. Entre la vie et moi, une vitre mince écrivait Pessoa. J’ai beau voir et comprendre la vie, je ne peux la toucher. Que j’aimerais être un petit garçon lançant des bateaux de papier sur le bassin d’un jardin. Tu n’as pour projet que ce que tu n’es plus. Tu glisses infiniment dans le vide que tu crées.

Source et suite



lire la suite de l'article
mercredi 18 janvier 2012
par AFAFP
jusqu’au 21 janvier
Théâtre du Lucernaire, Mystère Pessoa
Mise en scène Stanislas Grassian

Fernando Pessoa : un mystère peut en cacher un autre le 15 janvier 2012 14H31 | par Emilie CAILLEAU

Jusqu’au 21 janvier, Le Mystère Pessoa, au théâtre du Lucernaire, revient sur la vie et l’œuvre du grand écrivain portugais Fernando Pessoa. Une création plutôt esotérique.

Mystère Pessoa

Pessoa, l’homme 3 en 1

Fernando Pessoa (1888-1935) fait partie du Panthéon des poètes portugais. Si son nom compte parmi les plus illustres de la littérature portugaise, il est moins connu des Français comme moi. C’est donc pour en savoir plus sur l’homme et ses créations que j’ai décidé d’aller voir Le mystère Pessoa. J’aurais mieux fait de bûcher le sujet avant de me heurter aux états d’âme et pensées sibyllines de Pessoa. Difficile de saisir l’ambiguïté et la complexité de l’œuvre de l’écrivain. Et de l’homme lui-même. Pessoa c’est Romain Gary puissance 10.



lire la suite de l'article
mercredi 21 décembre 2011
par AFAFP
Jeudi 12 et vendredi 13 janvier à Saint-Nazaire
Sur les pas de Pessoa
Lecture publique

Les jeudi 12 janvier 2012 et vendredi 13 janvier 2012 Fernando Pessoa

Livre, lecture publique...

Saint-Nazaire, Le Life, base des sous-marins Boulevard de la Légion-d’Honneur

À 19h00

Fernando Pessoa écrivait toujours dans un café à Lisbonne. Aussi c’est dans une ambiance de bar que Marc Wyseur, accompagné d’un musicien, invite à un voyage intime dans l’œuvre de cet immense artiste.

Renseignements et réservation
Tel : 02.40.22.91.36
E-Mail : accueil@lefanal.fr
Cliquez ici



lire la suite de l'article
dimanche 11 décembre 2011
par AFAFP
Pessoa dans la presse
Mystère Pessoa, mort d’un hétéronyme « Le seul mystère, c’est qu’il y ait des gens pour penser au mystère. »
Theatrorama

Le collectif Hic et Nunc nous invite à pénétrer la personnalité sacrément complexe d’un des poètes les plus prolifiques du vingtième siècle, toujours trop peu connu en France, Fernando Pessoa. Et le voyage se fait de la manière la plus subtile qui soit et la plus fidèle à l’auteur, par un échange entre ses principaux hétéronymes. Sous l’orchestration de Pessoa s’engage un échange animé entre Ricardo Reis, Alvaro de Campo et Alberto Caeiro à quelques instants de la mort de ce dernier.

Fernando Pessoa est connu pour ses hétéronymes. On en dénombre pratiquement soixante douze. Soixante douze personnalités différentes créées par un seul homme, soixante douze manières de voir le monde d’en parler et de l’écrire. Des hétéronymes qui sont comme des personnages de théâtre. Alors la forme dramatique est toute tracée. Le résultat ne peut être qu’à la hauteur du génie puissant et vertigineux de ce poète époustouflant.

La pièce traite la mort de l’hétéronyme Alberto Caeiro, le Maître. Cette mort décidé par son auteur est l’occasion d’une ultime confrontation entre les trois plus célèbres personnages de Pessoa ; Ricardo Reis, Alvaro de Campo et Caeiro lui-même, au milieu desquels l’auteur, le vrai, Fernando Pessoa semble ne plus avoir sa place, avoir été dépassé et fini par devenir la marionnette bousculée par ses propres créations. Un autre personnage intervient, qui n’est pas virtuel cette fois-ci. Il s’agit d’Ophélia Queiroz, la fiancée de Pessoa, qui assiste impuissante au délire hors norme de celui qu’elle aime.



lire la suite de l'article
dimanche 11 décembre 2011
par AFAFP
Sortir pendant les fêtes
Mystère Pessoa, mort d’un hétéronyme
Théâtre du Lucernaire

Mystère Pessoa

Du mardi au samedi à 18h30 Du 2 novembre 2011 au 21 janvier 2012

Auteur : Fernando Pessoa, adaptation Stanislas Grassian Mise en scène : Stanislas Grassian Avec : Stanislas Grassian, Jacques Courtès, Samuel Brafman / Florent Dorin, Nitya Fierens, Raphaël Almosni / François Hatt Durée : 1h10

Dans une vision originale et tintée d’humour, Mystère Pessoa nous plonge au cœur de la vie et de l’œuvre de l’immense poète portugais. Fernando Pessoa écrivait sous l’effet "incontrôlable" de multiples dédoublements de sa personnalité. Dans l’extase de son écriture, il aboutit à l’élaboration du poète ultime : Alberto Caeiro, dont il fera son Maître. Pessoa peut-il accepter cette perfection ? Une épopée aux allures de pantomime burlesque à la mécanique bien réglée, émaillée de “saudades”, qui nous offre la beauté surréaliste des pensées d’un génie du 20ème siècle.



lire la suite de l'article
dimanche 16 octobre 2011
par AFAFP
Théâtre du Lucernaire - Paris 6e
Mystère Pessoa, mort d’un hétéronyme
Du 2 novembre 2011 au 21 janvier 2012.

Pièce de théâtre d’après l’oeuvre de Fernando Pessoa,

adaptation et mise en scène de Stanislas Grassian
Duree : 1h10
avec :

Jacques Courtès : Alvaro de Campos

Florent Dorin : Alberto Caeiro

Nitya Fierens : Ophélia Queiros

Stanislas Grassian : Fernando Pessoa

Raphael Almosni : Ricardo Reis

Et si Valéry, Cocteau, Cendrars, Apollinaire, n’avaient été qu’un seul homme ?

Fernando Pessoa, crée de multiples personnalités. Les textes sublimes de ces principaux "hétéronymes" , ainsi que ses réflexions personnelles, sont organisés comme un "dialogue théâtrale". Ce spectacle original offre, à un vaste public, la beauté surréaliste des pensées d’un génie du 20ème siècle.
Musique : Benjamin Segal et Vincent Lepoivre

Musiciens : Elsa Kupferberg, Franck Masquelier et Jean-Marc Morisot

Scénographie : Géraldine Mandet

Lumières : Frédéric Coustillas

Traduction : Simone Biberfeld, Eunice Ferreira, Patrick Quillier et Teresa Rita Lopes.



lire la suite de l'article
dimanche 16 octobre 2011
par AFAFP
Theatre de Vancouver
The Last Seven Words of Fernando Pessoa
26 octobre - 5 novembre 2011
Written & Directed by MFA Candidate Angela Ferreira Oct. 26 - Nov. 5, 2011 By : SFU School for the Contemporary Arts Genre : Other Venue : Fei and Milton Wong Experimental Theatre, Goldcorp Centre for the Arts
Theatre de Vancouver

lire la suite de l'article
samedi 8 octobre 2011
par AFAFP
Fernando Pessoa à Toulouse
Dans l’oeil de Fernando Pessoa
Du 27/09/2011 au 10/10/2011
Atelier d’écriture
Les lundis 3 et 10 octobre de 18h à 21h à la bibliothèque de BALMA Inscriptions à l’atelier : 05 61 24 29 85 / bibliothèque@mairie-balma.fr
GRATUIT • Renseignements : 05 62 13 21 99 / info@boutiquedecriture.com

lire la suite de l'article
jeudi 8 septembre 2011
par AFAFP
THEATRE Toulouse du 27 au 29 septembre 2011
Dans l’oeil de fernando pessoa
Saison littéraire Les Métropolitaines

Dans le cadre de sa saison littéraire Les Métropolitaines, La Boutique d’Écriture du Grand Toulouse vous convie à trois évènements gratuits, autour de l’univers du poète Fernando Pessoa.
Spectacle/exposition performance/ateliers d’écriture théâtrale,
par Lydie Parisse et la Cie Théâtre au présent.
La Fabrique Culturelle,
Université Toulouse Le Mirail, 5 allées Antonio Machado.
Entrée gratuite
Tel. 05.62.13.21.99
http://www.boutiquedecriture.com info@boutiquedecriture.com
Du 27 au 29 septembre
Source

lire la suite de l'article
dimanche 4 septembre 2011
par AFAFP
Théâtre Gérard Philipe, Meaux, 24 et 25 septembre
Pessoa en personne, de Fernando Pessoa
Mis en scène par Anthony Le Foll

Pessoa en personne de Fernando Pessoa, mis en scène par Anthony Le Foll

Théâtre Gérard Philipe, Meaux, 17 Rue Du Commandant Berge 77100 Meaux
Tél. 01 60 23 08 42

Imaginons que dans les années 1910-20, Valéry, Cocteau, Cendrars, Apollinaire et Larbaud aient été un seul et même homme caché sous plusieurs masques...
On aura alors une idée de l’extraordinaire aventure vécue à la même époque au Portugal par Fernando Pessoa.

"Pessoa en personne" c’est avant tout un rapport à l’intime, un aveu ... un rassemblement, une chorale d’existences où les individus se retrouvent autour d’un même geste, le regard dans une même direction...

Auteur : Fernando Pessoa
Artistes : David Bourgeois, Frédérique Declerc, Olivier Grasset, Audrey Lepan, Claude Madeline, Francine Michel, Sébastien Tachon
Metteur en scène : Anthony Le Foll
Prochaine Séance disponible :
Samedi 24 Sept. 2011 À 20h30

Réserver



lire la suite de l'article
mercredi 27 juillet 2011
par AFAFP
Théâtre - Avignon Off
Moi et mes autres, par Jean-Pierre BOURCIER
Mystère Pessoa - Mort d’un hétéronyme

Avignon - Festival Off 2011 Du 08/07/2011 au 31/07/2011 à 15h40 Rempart (théâtre du) 56 Rue du Rempart Saint-Lazare 84000 Avignon Téléphone : 0490853748. Site du théâtre

Plein tarif : 16€

Carte Off : 11€

Tarif réduit : 12 et 8€

Pessoa prit dans le filet de trois de ses principaux personnages qu’il inventa comme étant d’autres que lui-même. Où quand des hétéronymes de l’écrivain portugais convoquent le maître. Un spectacle passionnant. La réussite d’une équipe.

Suite



lire la suite de l'article
lundi 4 juillet 2011
par AFAFP
vendredi 8 juillet au 31 juillet 2011 à 15 h 40 au Théâtre du Rempart dans le cadre du Off d’Avignon
« Mystère Pessoa, mort d’un hétéronyme »
de Stanislas Grassian (critique de Laura Plas),

Trois hétéronymes et un auteur

Au théâtre du Petit Hébertot, le collectif Hic et nunc représentait « Mystère Pessoa, mort d’un hétéronyme », mis en scène par Stanislas Grassian. Un spectacle ciselé et charmant où lumières, musique et interprétation se conjuguent à une intéressante mise en scène pour poser - sans peser - des questions complexes sur l’auteur aux mille visages.

« Mystère Pessoa : mort d’un hétéronyme

Comment peut-on passer à côté de la vie réelle, pour conter cent vies imaginaires ? Tel est le mystère qu’offre l’existence de l’écrivain portugais Fernando Pessoa. Modeste employé de bureau, il resta en effet enfermé à s’inventer des doubles, auteurs de créations les plus différentes. Ainsi, l’œuvre du poète recèle-t-elle elle-même son mystère, car comment démêler les voix divergentes que font entendre ses différents opus ? Peut-être ne faut-il pas justement faire prévaloir une voix sur une autre, mais laisser la polyphonie. Et s’il en est ainsi, quel meilleur moyen peut-on trouver pour cela que le théâtre ?



lire la suite de l'article
vendredi 24 juin 2011
par AFAFP
Stage avec Agathe Schumacher
Stage audition autour de l’oeuvre poétique Le Marin de Fernando Pessoa
Fernando Pessoa, Le Marin.
Pour sa prochaine mise en scène, Agathe Schumacher propose un stage audition intensif de 70h, autour d’une oeuvre majeure de Fernando Pessoa, Le Marin. Drame en âme. Recherche poétique, physique pour un théâtre "statique".
10 participants maximum, 600€. Possibilité de prise en charge par heures dif.
Présentation publique du travail possible.
Du 18 au 29 juillet.
Envoyer photo et cv à actotheatre@gmail.com

lire la suite de l'article
jeudi 23 juin 2011
par AFAFP
Vendredi 24 juin 2011
Lucarne « met en musique » Pessoa et Grall - La Chapelle-sur-Erdre
Bureau de Tabac de Fernando Pessoa

La Cie Lucarne dans Bureau de Tabac de Pessoa.

« Une création nouvelle à vivre dans l’instant ! », c’est ce qu’annonce la compagnie chapelaine Lucarne, qui propose une improvisation à partir de textes de Fernando Pessoa et de Xavier Grall. « Bols d’air est une expérience nouvelle que nous engageons avec « Le Son de l’Être » (vaisseaux de cristal, bols tibétains, percussions...), dans un savoureux mélange de sons et de poésie. »

Cathy Poisson, comédienne, et Anne-Marie Gien défricheront un chemin inconnu avec, pour ce voyage, la participation de Gwendoline Demont au violoncelle.

Fernando Pessoa est « le » grand poète portugais. Il est l’auteur du Livre de l’intranquillité et de nombreux poèmes, dont Bureau de Tabac, qui sera présenté dans une création spontanée.

Xavier Grall, journaliste et poète breton, s’exprimait quant à lui par un verbe puissant et magique, brûlant comme le feu.

Vendredi 24 juin, « Bols d’air », dans la salle de la compagnie Lucarne, à 20 h 30, 5, rue du Jeu, Mouline.
Entrée : 10 €. Réservations : tél. 06 60 28 12 12.
Pour s’y rendre : du centre de La Chapelle, prendre la direction de Sucé jusqu’à l’indication « Mouline », après le rond-point du Port-aux-Cerises.



lire la suite de l'article
dimanche 19 juin 2011
par AFAFP
Theatre Saison 2012
Theatre de Nice mai 2012 Le Marin de Fernando Pessoa
Traduction Bernard Sesé · Mise en scène Philippe Lecomte

Fernando Pessoa · Traduction Bernard Sesé · Mise en scène Philippe Lecomte

Création · Avec Lila Boudjema, Émilie Jobin, Samia Métina [distribution en cours] · Chant Marie-Pierre Foessel · Costumes Benjamin Moreau · Scénographie et lumière Philippe Maurin · Production Compagnie Voix Public, Théâtre National de Nice - CDN Nice Côte d’Azur, Conseil Général des Alpes-Maritimes, Ville de Carros
9.05 >10.05, Salle Michel Simon, Cycle Génération émergente, durée estimée 1h
L’HISTOIRE>>>



lire la suite de l'article
samedi 18 juin 2011
par AFAFP
Voix lusophones... Portugal et ailleurs
Manifestations culturelles Février à juin 2011 à Lausanne

Responsables des manifestations culturelles Veronica Tracchia et Alexandra Weber Berney Contacts +41 21 316 78 75/44 manifestations@bcu.unil.ch www.unil.ch/bcu
Entrée libre dans la mesure des places disponibles
Riponne-Palais de Rumine

Pour se tenir informés : manifestations@bcu.unil.ch +41 21 316 78 75/44



lire la suite de l'article
samedi 18 juin 2011
par AFAFP
Concert le mardi 21 juin à 20h
Voix lusophones à Lausanne : le fado de Mariana Correia
Palais de Rumine

Voix lusophones : le fado de Mariana Correia Concert le mardi 21 juin à 20h, Palais de Rumine.

22 juin 2011 à 12h30 Lecture : Présentation de la 18ème Sélection Lettres frontière

Autres manifestations :

Exposition Pierre Viret Sélection de documents Le fado et et autres musiques lusitaniennes



lire la suite de l'article
mardi 14 juin 2011
par AFAFP
Pour saluer Alain Rais, metteur en scène et comédien

Par Armelle Héliot le 12 juin 2011
Merci à Gilles Costaz qui nous permet de saluer cet homme ennemi de tout tapage mais dont le chemin au coeur du théâtre aura été exigeant et fertile.

Alain Rais s’est éteint. C’est Jean Dasté qui décida de son destin de chef de troupe, ce sont ses conseils qui avaient conduit Alain Rais à créer sa compagnie dramatique.
Quelques éléments "bruts" par manque de temps dans l’immédiat. Ses amis nous ont transmis cette biographie.
On n’oublie pas Le Crayon de Gilles Costaz mis en scène au Rond-Point ni Le Livre de l’Intranquillité. Des années plus tard, il dirige François Marthouret dans L’Intranquillité de Pessoa à la Maison de la poésie.



lire la suite de l'article
dimanche 12 juin 2011
par AFAFP
Avignon Theâtre du Rempart
Avignon du 8 au 31 juillet 2011 Mort d’un Hétéronyme
Fernando Pessoa

Mystère Pessoa, mort d’un hétéronyme

Theatre du Rempart, 15h40,Durée 1h10

Auteur : Fernando Pessoa

D’après l’oeuvre de Fernando Pessoa
Adaptation et mise en scène : Stanislas Grassian
Comédiens :Raphaël Almosni : Ricardo Reis, Jacques Courtès : Alvaros deCampos Florent Dorin : Alberto Caeiro, Nitya Fierens : Ophélia Queiroz Stanislas Grassian : Fernando Pessoa

Lisbonne, le 7 août 1932.

Le maître est mort.

Une légère brume survole le Tage en ce matin d’été, les rues du port s’animent à l’arrivée des paquebots blancs. Fernando Pessoa compose son grand théâtre d’ombres derrière les murs de sa chambre. L’idée des vies qu’il engendre l’embrase. Comme des insurgés, elles crient leur mélancolie, leur ivresse, leur solitude et ordonnent à la vie pour prendre forme humaine.

Théâtre du Rempart



lire la suite de l'article
dimanche 24 avril 2011
par AFAFP
A ne pas manquer ! La Première (RTBF)
Les lundis de la création - 25.04.2011
François Marthouret et Fernando Pessoa

Les lundis de la création - 25.04.2011 Horaire : 22:00

François Marthouret, célèbre pour ses prestations télévisées et théâtrales, nous revient ici dans un rôle singulier soufflé par le livre de Fernando Pessoa, Le livre de l’intranquillité. François Marthouret prête sa ferveur à cette écriture fragmentaire et sombre, traversée d’éclats de joie et éclairée par la rumeur de Lisbonne.

En savoir plus : http://www.rtbf.be/lapremiere/epg/programme/tags ?tag=Fernando%20Pessoa



lire la suite de l'article
lundi 14 mars 2011
par AFAFP
Voix lusophones à Lausanne
Lìdia Jorge, Nous combattrons l’ombre
BCU Lausanne Jeudi 17 mars 2011 - 19h00 - Palais de Rumine - atelier du 6ème

Lìdia Jorge, Nous combattrons l’ombre Lecture bilingue par la Cie Marielle Pinsard et rencontre avec l’auteur animée par Louis-Philippe Ruffy Jeudi 17 mars 2011 - 19h00 - Palais de Rumine - atelier du 6ème

Voix incontournable de la littérature portugaise contemporaine, Lídia Jorge construit une oeuvre baroque et habitée, dans un style d’une grande pureté. La nuit du passage à l’an 2000 va changer la vie d’Osvaldo, psychanalyste reconnu : il perd sa femme mais en rencontre une autre, énigmatique et troublante. Cette « patiente magnifique » se prépare à lui révéler un secret qui va le placer devant une réalité clandestine aux répercussions incalculables. Mêlant habilement fiction et réel, Lídia Jorge dénonce dans ce roman crépusculaire les crimes de la société contemporaine et met en lumière l’ironie d’un monde dans lequel évoluent des êtres gangrénés par le mal, mais dont on ne peut combattre que l’ombre. Lídia Jorge est née dans l’Algarve en 1946. Auteur de Rivages des murmures, La couverture du Soldat et du Vent qui siffle dans les grues, elle a reçu le prix SPAMillénium pour l’ensemble de son oeuvre.

Les liens : Manifestations culturelles de la BCU

En savoir plus



lire la suite de l'article
samedi 12 mars 2011
par AFAFP
Le Marin, de Fernando Pessoa
La vocation de trois jeunes comédiens
Saint-Orens-de-Gameville : samedi 26 mars

Sophie Adoue, Claire Astric et Jean-Philippe Ricalens, trois jeunes comédiens qui ont intégré l’année dernière la compagnie Alter. Artes de Saint-Orens, travaillent avec conviction la dernière création en cours du collectif : une mise en scène du Marin, un texte de l’auteur portugais Fernando Pessoa. Ils répètent tous les jours en ce moment, car la première aura lieu le samedi 26 mars. « C’est un texte poétique que nous avons voulu traduire entre texte, danse et arts plastiques », explique Gilles, le metteur en scène. Une création pluridisciplinaire qui aborde des questions philosophiques et existentielles. Sophie, 31 ans, et Jean-Philippe, 25 ans, se connaissent depuis leur formation professionnelle au Ring de Blagnac (Théâtre2lacte), et Claire, 24 ans, les a rejoints pour « renouer avec sa passion : le théâtre ». « J’ai tout de suite accroché au travail proposé par le metteur en scène, c’est rare de trouver des projets qui tirent vers le haut dans ce métier » explique Sophie. Pour Jean-Philippe, artiste musicien et acteur, « ce travail est génial, et il y a une ambiance très belle entre nous ».

La jeune équipe se produira en mai à Ramonville, et bientôt à Saint-Orens-de-Gameville. Ils pensent déjà organiser une tournée, et se professionnaliser.

Source



lire la suite de l'article
jeudi 27 janvier 2011
par AFAFP
Archives Ina : Evénement au Café Martinho da Arcada
Olivier BARROT présente depuis Lisbonne le livre "Poèmes" de Fernando PESSOA
Un livre, un jour - 23/05/1998 - Ina 1998

Olivier BARROT présente depuis Lisbonne (Café Martinho da Arcada) le livre "Poèmes" de Fernando PESSOA. Lecture off (bref) en vo.

Ecoutez les Poèmes de Fernando Pessoa



lire la suite de l'article
jeudi 20 janvier 2011
par AFAFP
Jeune Théâtre National
Le Privilège des chemins, de Fernando Pessoa, les 27 et 28 janvier au JTN.
mis en scène par Julien Allouf

Prochain RV : LE PRIVILÈGE DES CHEMINS de Fernando Pessoa mis en scène :par Julien Allouf (promo 2009) avec Pierre-François Garel (promo 2009), les 27 et 28 janvier au JTN. Partager Réagir à cet article

Au Jeune Théâtre National 13, rue des Lions Saint Paul. 75004 Paris

Merci de bien vouloir confirmer votre présence par téléphone : 01 48 04 86 40 ou par mail : jeunetheatrenational@wanadoo.fr

* Le Privilège des chemins de Fernando Pessoa Mise en scène : Julien Allouf Avec Pierre-François Garel, Vanille Fiaux Jeudi 27 janvier 2011 à 18h Vendredi 28 janvier 2011 à 15h

« Je me sens vivre en moi des vies étrangères, de façon incomplète, comme si mon être participait de tous les hommes, mais incomplètement de chacun d’eux, grâce à une somme de non-moi synthétisés en un seul moi postiche » Fernando Pessoa

Le Privilège des chemins est constitué des fragments de trois pièces : Dialogue dans le jardin du palais, Mort du Prince et Salomé, réunis par A T.R. Lopes. A travers les protagonistes de cette trilogie, qui sont tous les pèlerins d’une longue marche vers soi, vers la connaissance de soi, deux acteurs se dévoilent et se multiplient.

C’est cette grande poussée de l’être vers le multiple qui fascine chez Fernando Pessoa. Voulant « tout sentir de toutes les manières », il a créé une multitude « d’autres lui-même » et a vécu à travers eux, en imagination.

Les acteurs entreprennent tous deux un « pèlerinage intérieur » vers leur propre centre. Ils se relaient dans la même course, dans le même rêve ; et comme dans les rêves, nous assistons aux métamorphoses successives d’un voyage unique, une quête d’amour et de connaissance ; une « épopée éternelle » : l’homme et la femme Julien Allouf

Source



lire la suite de l'article
mardi 18 janvier 2011
par AFAFP
Cinéma sur le web
Lavaur : Projection de Requiem et demonstration de steadicam à L’adulciné
Requiem d’Alain Tanner

Projection de Requiem et demonstration de steadicam à L’adulciné - Lavaur

Synopsis : A travers l’histoire de Paul, le narrateur, hommage au grand écrivain Fernando Pessoa. Paul a un drôle de rendez-vous à Lisbonne où il doit rencontrer le fantôme de Pessoa. En l’attendant, il va, par une série de hasards, rencontrer toute une série de personnages, gens du présent et du passé, selon un curieux mélange, où les vivants et les morts se croisent dans le même temps, et où le temps se décloisonne. Il va rencontrer ainsi des restaurateurs, une patronne de bordel, un clochard, un gardien de cimetière, un chauffeur de taxi, tous fortement ancré dans la culture de la ville.

Les cinéphiles vont être ravis (les autres aussi d’ailleurs... ) : L’adulciné de Lavaur leur à concocté une soirée exceptionnelle avec la projection du film Requiem d’Alain Tanner suivit d’une démonstration de steadicam.

Vous pourrez en effet découvrir la technique du steadicam, le voir en situation, rencontrer des techniciens et les assaillir de questions. Les plus chanceux pourront même se harnacher de la caméra comme de vrais professionnels. La démonstration est prévue dans la salle avec projection simultanée sur l’écran, accompagnée d’explications de professionnels. Le steadicam est un système stabilisateur de prise de vues utilisé en cinéma et télévision permettant la prise de vue à la volée, en travellings fluides, grâce à un système de harnais et de bras articulé. L’opérateur steadicam peut ainsi marcher ou courir tout en gardant une image stable et réaliser des travellings verticaux et horizontaux ainsi que des panoramiques, sans liaison au sol (rails, chariot...). Il permet entre autres de long suivis, des montées d’escalier, des déambulations en terrain accidenté, etc. (Source : Wikipédia)

Opérateur Steadicam
En savoir plus



lire la suite de l'article
samedi 15 janvier 2011
par AFAFP
Les 3-4- et 5 février 2011 à Toulouse
L’heure du diable, de Fernando Pessoa
Théâtre Le Hangar à Toulouse

Spectacle : L’heure du diable, de Fernando Pessoa

Heure : 21:00 Date : 03/02/2011 Heure : 21:00 Date : 04/02/2011 Heure : 21:00 Date : 05/02/2011

Théâtre Le Hangar 11 rue des Cheminots Toulouse
Site web

Tarifs : 10/8 euros

La fable : le diable raccompagne chez elle, un soir de carnaval, une jeune femme enceinte et lui livre - à l’intention du fils mystérieux qui naîtra - les secrets et les énigmes du grand Tout.

L’heure du diable propose un théâtre qui se fabrique peu à peu sous nos yeux, sans effet spectaculaire mais avec le spectateur, sans autre moyen que de raconter une histoire où tous les thèmes chers à Pessoa trouvent leur place et convergent vers celui central de la recherche de la vérité inaccessible qui a conduit son auteur à développer son œuvre sous différents hétéronymes pour « tout voir de toutes les manières ».

Mise en scène : Fabien Dariel Distribution : Fabien Dariel, Emilie Maréchal, Gaetan Vandeplas.

Lieu : Théâtre Le Hangar 11 rue des cheminots 31500 Toulouse Contact : 05 61 48 38 29 / lohengrin.ga@free.fr



lire la suite de l'article
mercredi 5 janvier 2011
par AFAFP
Théâtre de Verre
Soirée Fernando Pessoa : « Sang pour Sang, Alvaro de Campos »
Jeudi 27 janvier 2011

TOBOGGANS POETIQUES
Jeudi 27 janvier 2011, 20:00 - 23:00
Soirée Fernando Pessoa
« Sang pour Sang, Alvaro de Campos »

Lecture d’un récit introduisant le personnage d’Alvaro de Campos, à partir d’un montage de ses propres textes. Par Frédéric Peyrat suivi de « L’Ode Triomphale » d’Alvaro de Campos, hétéronyme de Fernando Pessoa Par Marie Lopès (voix, jeu) et Bruno Jouhet (sons, instruments)

Puis le public est invité à malaxer, creuser, dire des textes de Fernando Pessoa et de ses multiples hétéronymes. Sous le nom d’Alvaro de Campos, Pessoa invente un style poétique fracassant, et s’exprime dans un extraordinaire débordement de vitalité, une rage désespérée semblable à une démangeaison de l’esprit. Allez hop ! les ponts ! Allez hop ! les trains ! Allez donc ! les hôtels à l’heure du dîner ! Allez hop ! tout le passé dans le présent ! Allez tout l’avenir déjà en nous ! Hop là ! Allez hop ! Allez hop ! Allez hop !” Fernando Pessoa

PAF : 5€ + adhésion au Théâtre de Verre : 3€
Lieu : Théâtre de Verre - 17, rue de la Chapelle 75018 Paris
Métro Marx Dormoy
Theatre de verre



lire la suite de l'article
mercredi 22 décembre 2010
par AFAFP
Recherche artistes pour création
Atelier d’écriture autour de Pessoa
Université de Lille

atelier d’exploration artistique autour du poète Fernando Pessoa France - Nord - Lille (59000)

* Recrute (musicien, acteur, danseur, modèle ...) / Cherche acteur(s) * Recrute (musicien, acteur, danseur, modèle ...) / Cherche danseur(s) / Contemporaine

Le collectif w2YD en résidence à l’espace culture de Lille I, recherche personnes pratiquant la danse contemporaine ainsi que personnes de divers horizons artistiques (plasticiens, comédiens, musiciens), pour son projet d’écriture et d’expérimentation autour de l’écriture fragmentaire de Fernando Pessoa, autobiographie sans événements, intitulée : Livre de l’Intranquillité.

Contacts : bcorbanie@yahoo.fr

Atelier d’écriture autour de Pessoa



lire la suite de l'article
mercredi 15 décembre 2010
par AFAFP
CARCASSONNE
Les mots de Pessoa dans la maison de Bousquet
Edition du 15 12 2010

CARCASSONNE

Les mots de Pessoa dans la maison de Bousquet

©

Les peintures de Julius Balthazar, les sculptures d’Apel-les Fenosa : en cette fin d’année, le centre Joë-Bousquet et son temps (rue de Verdun à Carcassonne) multiplie les expositions. « Une riche actualité dont les institutions qui nous soutiennent doivent avoir conscience », fait remarquer René Piniès, le directeur du Centre, qui annonce pour la fin de semaine une série de trois lectures autour du poète et écrivain portugais, Fernando Pessoa.

Pour donner vie aux mots de Pessoa, on retrouvera dès ce jeudi 16 décembre le trio d’acteurs (Jean-Baptiste Artigas, Alain Pérez et Roger Avalos) ainsi que le metteur en scène (Jacques Galaup), de la compagnie Magritt’, habituée de la « Maison Bousquet ».

Similitudes Des similitudes entre « l’immobile voyageur » de la rue de Verdun et l’impitoyable observateur des gens de Lisbonne, on peut en trouver. Jusque dans cette chambre de la rue Ceolho da Rocha, aujourd’hui transformée en musée comme celle de Bousquet à Carcassonne, et qui fut l’univers quotidien de l’écrivain lisboète.

« Cette lecture se propose d’éviter une intellectualisation excessive de l’œuvre de Pessoa », explique Jacques Galaup. Les spectateurs seront invités à écouter des extraits du texte le plus connu de Pessoa, « Le livre de l’intranquillité », mais aussi d’autres passages de « L’ode maritime », du « Déchiffreur » ou encore de « Tabacaria », écrits sous l’identité de ces fameux hétéronymes « qui sont plus que des pseudos mais qui représentent les façons de voir le monde de Pessoa ».

Cinq objets Pour mettre en perspective la lecture, la mise en scène de Jacques Galaup s’appuie sur cinq objets emblématiques de l’auteur portugais : la fenêtre face à laquelle il écrivait, la chaise qui symbolise l’immobilité du corps tandis que l’imaginaire est en mouvement, la machine à écrire, la valise dans laquelle Pessoa jetait en vrac ses feuillets, et enfin la cigarette. « Pessoa est un théâtre à lui tout seul », résume Jacques Galaup, qui ambitionne de « rendre quotidienne une écriture qui a priori peut sembler délicate ». Un joli défi.

L. R.

Les mots de Pessoa



lire la suite de l'article
dimanche 5 décembre 2010
par AFAFP
Théâtre MC93 Bobigny
UNE SAISON AVEC ANTONIO LOBO ANTUNES
2011. De janvier à juin

Il est des livres qui ont besoin d’espace. Des livres comme une maison hantée, ainsi qu’António Lobo Antunes les définit. Or, nous savons, depuis Shakespeare au moins que cette Maison capable d’accueillir les fantômes n’est autre que le théâtre. Car c’est seulement au théâtre (ou dans ces livres hantés), que les morts parlent, le désir parle : l’amour, la folie, l’enfance, la solitude...
Pourquoi cet écrivain ? Parce qu’écrire, pour lui, est une drogue dure. Comme pour nous le théâtre. Et parce qu’il est vivant. Essayez donc de faire tenir tranquille ne serait-ce qu’une de ses phrases, sans parler de ses chroniques, de ses romans... Parce que sa surdité, héréditaire, et qu’il ne cherche nullement à contrer, engendre un champ visuel capable d’écouter. Qu’est-ce donc qu’un champ visuel capable d’écouter, si ce n’est du théâtre. Parce qu’il est, selon le grand essayiste portugais, Eduardo Lourenço, l’écrivain qui prend le plus de risques. Et, le risque, c’est le quotidien du théâtre.

De janvier à juin 2011, 50 soirées seront dédiées à António Lobo Antunes à travers lectures (en français, en portugais et d’autres langues encore), installations, spectacles, concerts, soirées conviviales.
Des metteurs en scène, comédiens, écrivains, musiciens, vidéastes, scénographes se sont réunis, tous portés par une même passion pour cet immense écrivain.

António Lobo Antunes est Portugais. Il est né en 1942 à Benfica dans la banlieue de Lisbonne. Il est l’auteur d’une des plus grandes oeuvres littéraires contemporaines. Pendant trois ans, il doit accomplir son service militaire en tant que médecin en Angola pendant la guerre coloniale. à son retour, il exerce la psychiatrie à l’hôpital Miguel Bombarda de Lisbonne jusqu’en 1985.
Il vénère Ernesto Melo Antunes, son ami décédé il y a dix ans, leader de la Révolution des Oeillets - qui libéra le Portugal de quarante années de dictature. Il s’engage à gauche mais, très vite,, sera déçu par les partis et se tiendra à l’écart des idéologies.
C’est aussi pour cela que sa parole, libre entre toutes, trouve les mots d’une sensibilité et d’une sincérité bouleversantes pour parler de l’Afrique, de la guerre, des jeunes appelés, de la médecine, de la maladie, de la sexualité et de la perte de l’innocence, des prostituées et des travestis, des humbles et des maîtres, de la famille, de l’histoire des peuples et des nations.
Son oeuvre immense dit ce monde dans lequel nous vivons, nous aimons, nous mourrons. C’est pour le théâtre une matière féconde et infinie. Ceux qui l’ont lu l’évoquent avec les mêmes mots de tendresse, de passion, d’enthousiasme.
Il nous a semblé capital de faire entrer ses livres sur la scène du théâtre. Théâtre et littérature se tiennent à bonne distance du monde « réel » mais ce qu’ils apportent aux hommes est vital, irremplaçable : le temps, le recul, le regard, le doute, la compassion, la raison et la folie.

MC93Bobigny



lire la suite de l'article
lundi 15 novembre 2010
par AFAFP
Anniversaire
FERNANDO PESSOA EST MORT IL Y A 75 ANS
9 novembre 2010

9 NOVEMBRE 2010 : FERNANDO PESSOA EST MORT IL Y A 75 ANS »

LA STATUE DE FERNANDO PESSOA



lire la suite de l'article
mercredi 20 octobre 2010
par AFAFP
La vie des blogs
Há Uma Musica do Povo, de Fernando Pessoa
Lusitanie Blog dédié à la Culture Portugaise

Mariza & Mario Pacheco

Le résultat de la rencontre d’une des plus belles voix du Portugal (Mariza), d’un virtuose de la guitare portugaise (Mario Pacheco) et de l’un des plus grands poètes portugais (Fernando Pessoa) : Há uma musica do Povo. Ce fado sublime, qui fait partie de l’album Transparente a été choisi comme thème principal de la telenovela luso-brésilienne Paixões Proibídas. L’interprétation la plus connue de cette chanson est le live du concert que Mariza a donné à Lisbonne, dans les jardins da Torre de Belém, en 2005.

Há Uma Musica do Povo, de Fernando Pessoa - Mariza & Mario Pacheco (YouTube)

Há uma musica do Povo

-  Poesias inéditas - (Fernando Pessoa)

Há uma musica do Povo

Nem sei dizer se é um Fado

Que ouvindo-a há um ritmo novo

No ser que tenho guardado...

Ouvindo-a sou quem seria

Se desejar fosse ser...

É uma simples melodia

Das que se aprendem a viver...

Mas é tão consoladora

A vaga e triste canção...

Que a minha alma já não chora

Nem eu tenho coração...

Sou uma emoção estrangeira,

Um erro de sonho ido...

Canto de qualquer maneira

E acabo com um sentido !



lire la suite de l'article
mercredi 13 octobre 2010
par AFAFP
La vie des Blogs
Eros & Psique - Poema de Fernando Pessoa
Cristina Afonso
mercredi 28 juillet 2010
par AFAFP
Le théâtre de Pessoa
"Festival international de la Poésie à Paris 2010"
Septembre 2010

Le théâtre de Pessoa dans le cadre de "Festival international de la Poésie à Paris 2010" le procope , Paris

Fiche événementDates & Tarifs Compagnons de voyage, récital poétique et musical pour voix et guitare sur des textes de Fernando Pessoa

À l’origine de ce projet, c’est Emilie Pélissier, la musicienne du spectacle, qui m’a parlé de son désir de créer un spectacle musical autour des poèmes des trois principaux hétéronymes de Fernando Pessoa : Alberto Caeiro, Ricardo Reis et Alvaro de Campos (poètes sortis tout droit de l’esprit de l’auteur et pour lesquels il a fabriqué des existences imaginaires). J’ai alors décidé de m’associer à ce travail. C’était il y a plus d’un an.

Aujourd’hui, le spectacle comporte autant de passages poétiques que de passages musicaux, la poésie suivant la musique, la musique suivant la poésie, l’une se répondant à l’autre ou encore s’entremêlant l’une dans l’autre. L’important étant de faire entendre la respiration de l’auteur et celles de ses " compagnons de voyage ", différentes chaque fois.

C’est d’ailleurs en s’intéressant à ce phénomène de l’hétéronymie, qu’une forme théâtrale, pour répondre au désir de Pessoa de créer un théâtre en " êtres ", et qu’un choix de poèmes et de textes en prose, mettant en valeur (et en scène) une confrontation des idées entre les personnages, se sont imposés à nous.

Cette recherche pourra rendre compte de l’effet qu’ont produit sur nous les mots de Pessoa lorsqu’on les a entendus pour la première fois et qu’ils ont retenti à nos oreilles comme une bombe. Un peu à la manière d’un Claudel, qui impétueusement renverse tous les codes, balaie tous les conformismes, réinvente les mots et les rythmes et rend infiniment justice à la parole. La parole vraie, énergique, vitale, propulsée par la nécessité. La parole pétrie dans la chair de l’homme, cadencée par le battement de son coeur, la parole comme une évidence, claire, droite, mais insondable aussi et mystérieuse. Oui, c’est ça, mystérieuse, qui propose à qui veut bien l’entendre le mystère de la vie, le mystère du monde, le mystère de Dieu, retranché dans ce qu’il y a de plus humain, une simple musique, une saudade jouée à la guitare.

Artistes : Emilie Pélissie, Eléonore Joncquez-Simon

Prochaine Séance disponible : Jeudi 30 Sept. 2010 À 15h00

Source



lire la suite de l'article
vendredi 16 juillet 2010
par AFAFP
Théâtre en Avignon
Le privilège des chemins, de Fernando Pessoa
Du 10 au 31 juillet, à 18h00 à L’Atelier 44

18h00 à L’Atelier 44 : Le privilège des chemins, de Fernando Pessoa

Il s’agit d’un voyage, d’une expédition vers le côté inconnu de nous-mêmes où le rêve devient plus réel que la réalité. Tandis qu’une Femme et un Homme dialoguent au milieu de nulle part et tentent de comprendre leurs sensations et le Réel, un Prince se meurt et invite à ne pas oublier de rêver. Dans cet univers étrangement blanc, l’énigmatique Salomé danse autour de la tête d’un prophète. Tout à coup, sous les mots et les doigts de Pessoa, le monde bascule...Quiconque s’y aventure devient archéologue des sensations.

Je vais ici citer José Corti qu’Aloïs ne me reprochera pas de piller pour parler au mieux de Pessoa : Cet ensemble de textes dramatiques de Fernando Pessoa est constitué essentiellement par les fragments de trois pièces restées inachevées : Dialogue dans le jardin du Palais, Mort du Prince et Salomé. Trois textes mis en scène avec beaucoup d’esprit par une jeune troupe, qui lui a offert une mise en scène que j’ai beaucoup aimée. Elle avait le mérite de rendre le texte, lisible, presque limpide. Leur jeu était parfois un peu maladroit, mais Salomé était non seulement fort belle, fort présente sur scène, mais aussi tout à fait dans le ton. Le théâtre de Personne sert ainsi très honorablement celui dont il se réclame !

L’Atelier 44



lire la suite de l'article
dimanche 4 juillet 2010
par AFAFP
du 1 au 4 juillet 2010
8e édition Festival "Les Petites Fêtes de Dionysos "
à Arbois et en Pays de Revermont

8e édition Festival "Les Petites Fêtes de Dionysos à Arbois et en Pays de Revermont Du 1 au 4 juillet 2010

Placées sous le signe du dieu grec Dionysos, sous le patronage duquel de grandes fêtes annuelles étaient organisées dans la Grèce antique, Les Petites Fêtes de Dionysos, invitent en ce début de l’été à découvrir la littérature et la pensée contemporaines.

Sont conviés à ces Petites Fêtes tous ceux et celles qui aiment conjuguer le plaisir silencieux de la lecture avec le goût du dialogue, des découvertes, des rencontres partagées autour d’un livre, d’un verre de vin et de mets délicieux.

Sept auteurs, sept grands noms de la pensée et de la littérature contemporaines, sont invités cette année sur le thème « La (ré)création du monde » : le philosophe Paul Audi, l’historien Patrick Boucheron, les écrivains, romanciers et essayistes Béatrice Commengé, Mercedes Deambrosis, Maylis de Kerangal et Christophe Pradeau, le musicologue et historien des troubadours Gérard Zuchetto.

Chaque jour, sont proposés aux festivaliers :

• des conversations avec les auteurs invités

• des lectures par des comédiens de renom : Hervé Pierre de la Comédie française, Clotilde Mollet , Catherine Cretin et Serge Renko

• des balades littéraires dans Arbois et Montigny-les-Arsures

• une soirée dionysiaque samedi 3 juillet : concert « Troubadours et séfarades » avec le Troubadours Art Ensemble

• un spectacle autour de textes de Fernando Pessoa : « Le Gardeur de Troupeaux » avec Clotilde Mollet et Hervé Pierre à Salins-les-Bains, dimanche 4 juillet

• des dîners gastronomiques créés en lien avec les textes des écrivains à La Balance, mets&Vins

• des dégustations de vins avec l’Institut Franc-Comtois des Vins et du Goût, le Domaine de la Pinte et les vignerons d’Arbois

• une librairie permanente, des ateliers de typographie, des animations enfant

• des expositions

Source



lire la suite de l'article
vendredi 30 avril 2010
par AFAFP
Fernando Pessoa au MC2 de Grenoble du 4 au 7 mai
QUE LES GENS FASSENT DES EFFORTS !
Claude Régy

ENTRETIEN/PORTRAIT par Mario Del Curto

« QUE LES GENS FASSENT DES EFFORTS ! »

Claude Régy, quatre-vingt-six ans au compteur, débarque à la MC2 avec son Ode Maritime : un spectacle hypnotique où pendant deux heures, un comédien immobile incarne les mots de Fernando Pessoa. Rencontre avec un metteur en scène passionné et intransigeant. Propos recueillis par Aurélien Martinez

Petit Bulletin : Pourquoi s’attaquer à Fernando Pessoa, cet écrivain et poète portugais du début du siècle dernier ?

Claude Régy : Parce qu’il est génial ! Devant un écrivain de cette taille et de cette force, il n’y a pas à hésiter. Avec Ode Maritime, il va tellement loin dans la façon de casser toutes les limites, toutes les frontières, que ça en devient un terrain absolument remarquable pour travailler.

ODE MARITIME Du mardi 4 au vendredi 7 mai, à la MC2 Ode maritime | MC2 | Du 5 au 7 mai 2010, Ven à 20h30, mer & jeu à 19h30

Source



lire la suite de l'article
dimanche 25 avril 2010
par AFAFP
Théâtre
L’ode maritime de Pessoa à Belfort
27, 28 et 29 avril

Jean-Quentin Châtelain, acteur chaman, fait revivre, sur le plateau du centre chorégraphique de la rue de l’Espérance, tout le lyrisme du texte de Pessoa. DR

Le Centre national chorégraphique renoue, mardi, mercredi et jeudi, avec le théâtre pur à Belfort. Avec l’Ode maritime de Fernando Pessoa.

Pessoa (qui veut notamment dire « personne » en portugais) n’a pratiquement rien publié de son vivant. Il a laissé le souvenir d’un homme discret qui arpentait les rues du Chiado, ce quartier pittoresque de Lisbonne. Mais chez lui, en secret, il accumulait dans une malle des feuillets par milliers où différents auteurs (les fameux hétéronymes aux styles et aux biographies bien distincts) construisaient leurs œuvres à travers sa seule main.

Entre le corps et l’âme

« Il lui suffit - ainsi débute l’Ode maritime - d ’un navire encore lointain en route vers l’entrée du port pour que se mettent à vibrer toute distance, toutes les distances. Celle qui sépare le navire du quai, celle qui sépare le silence et la parole, celle qui oppose le présent au passé, toute trace de frontière abolie, corps-âme, intérieur-extérieur, arrivée et départ, présent et passé, vie et mort, tout est mêlé, entremêlé, dans un gigantesque remuement de souffle. »

Ainsi Alvaro de Campos a-t-il laissé une flamboyante Ode maritime, que Claude Régy décrit de la manière suivante : « Un lyrisme se soulève en tempête. Renaissent en torrents la cruauté, les tueries, les saccages, les assassins et les victimes, les pirates violant, les femmes violées, les blessés jetés aux requins avec les enfants (à la douce chair rosée), à moins que les enfants de quatre ans, on les enterre vivants, dans les îles désertes. »

Grand défricheur d’écritures, le metteur en scène retrouve pour la circonstance un acteur-chaman : Jean-Quentin Châtelain.

À VOIR Mardi 27 avril à 19 h 30, mercredi 28 à 20 h 30 et jeudi 29 avril à 19 h 30 à Belfort. Au Centre chorégraphique national de Franche-Comté, rue de l’Espérance. Places de 7€50 à 20€. Avec le Granit.

Source



lire la suite de l'article
mercredi 21 avril 2010
par AFAFP
La vie des Blogs
Mariza et Fernando Pessoa
Il y a une musique du peuple

Voici le résultat de la rencontre d’une des plus belles voix du Portugal et de l’un des plus grands poètes portugais, Mariza et Fernando Pessoa.

Portugal à Bordeaux



lire la suite de l'article
samedi 17 avril 2010
par AFAFP
Marathon des mots
La folle journée des mots, du 26 au 29 mai à Toulouse
Maria de Medeiros

La folle journée des mots

Du 26 au 29 mai, Toulouse inaugure son premier Marathon des Mots. De lecture en spectacle, de performance en récital, les plus grands comédiens vont faire chanter les plus grands textes. Certains d’entre eux nous ont confié leurs lectures de chevet.

Maria de Medeiros dit Fernando Pessoa

« Lisbonne, cité mère éblouissante - et traumatique -, hante "le Livre de l’intranquillité" de Fernando Pessoa, et à chaque détour de cette ville je crois le voir passer. Je le fréquente depuis longtemps, et pourtant chaque fois que je le retrouve il me surprend. Il est toujours dans l’affirmation et son contraire, dans le grand art de la contradiction. Pour une comédienne, l’identification avec Pessoa et ses hétéronymes est naturelle. J’ai un faible pour Alvaro de Campo : il me semble avoir connu, au cours de mon adolescence, cet ingénieur de formation devenu poète urbain et tourmenté. Et bien sûr tous les poètes portugais ont le fado dans la tête, ou ont écrit pour lui ! Chez nous, la musique est attentive aux poètes, et réciproquement. Misia par exemple commande ses textes à des poètes. Et au Portugal, la poésie est lue par le grand public. »

Source



lire la suite de l'article
mardi 13 avril 2010
par AFAFP
La vie des Blogs
La nuit de Pessoa
Escale à Lisbonne

Escale à Lisbonne.

Le chauffeur de taxi parle "un petit peu" le Français. Il est toujours de bon ton au Portugal de demander aux gens que l’on rencontre quelle est leur région d’origine. Et voilà que le lisboète, peu loquace au premier abord devient intarissable sur les charmes de la capitale et des vins du Douro. Et tandis qu’il me dépose Avenida il continue de raconter. Il y a déjà dans la douceur de l’air de l’indéfinissable. Poser ses affaires à l’hôtel et marcher, prendre un tramway au hasard. Voilà à peine une heure que j’ai posé le pied sur les trottoirs en mosaïques que déjà je suis atteints du syndrome de Pessoa. : " Un être doté de nerfs moderne, d’une intelligence sans œillères, d’une sensibilité en éveil, a le devoir cérébral de changer d’opinion et de certitude plusieurs fois par jour." disait-il. L’écrivain, le grand poète changeait non seulement d’idée mais aussi de patronyme. Ainsi chacun de ces hétéronimes abordait des idéologies différentes. A l’image de la ville, tout ici est protéîforme. C’est peut-être ce qui fait que cette citée romantique vous laisse une impression inoubliable. Je descends du tram au Chiado. Je traîne dans une grande librairie avant de me poser en terrasse du café "la Brasileira". Le grand auteur est là, lui aussi. Juste à côté de moi. Rien de surprenant...



lire la suite de l'article
mardi 13 avril 2010
par AFAFP
Théâtre du Nord Ouest 13, 14, 15 avril
Compagnons de voyage

Compagnons de voyage de Fernando Pessoa, mis en scène par Eléonore Joncquez-Simon, Vincent Joncquez

Théâtre musical - Pour un Public adulte Spectacle pour voix et guitare sur des textes de Fernando Pessoa, interprété par une musicienne et une comédienne.

De Fernando Pessoa Mis en scène par Eléonore Joncquez-Simon, Vincent Joncquez Avec Eléonore Joncquez-Simon, Emilie Pélissier

Théâtre du Nord Ouest, 75009 Paris

Dates : Du mercredi 7 avril 2010 au jeudi 15 avril 2010



lire la suite de l'article
dimanche 11 avril 2010
par AFAFP
Fernando Pessoa en musique

Hommage à Fernando Pessoa en musique et en photos.

Musique : Salomé (guitariste portugais)

Montage Photo : DS production TV

Cliquer ici pour écouter



lire la suite de l'article
jeudi 25 mars 2010
par AFAFP
Peinture
Portrait de Fernando Pessoa
envoyé par un internaute
vendredi 12 mars 2010
par AFAFP
Fernando Pessoa
Ode Maritime au Théâtre de la ville 8 - 20 mars 2010
Mise en Scène Claude Régy

Fernando Pessoa Auteur Claude Régy Metteur en scène Ode maritime

L’Ode maritime a cent ans. Quel est ce Pessoa qui dérange le siècle ? Quel est ce truc enfantin qu’il a inventé, d’être plusieurs à lui seul ? Et nous qui nous disons complexes et multiples, pourquoi ne parvenons- nous pas à cette hétéronymie radicale qui est la trouvaille de ce poète portugais, désireux d’enrichir sa langue de trois ou quatre aussi grands poètes que lui, lui étant aussi grand qu’eux tous ? Alvaro de Campos, l’un de ces « hétéronymes » à qui Pessoa invente un nom, une vie et une oeuvre, écrit en 1909 une Ode maritime que Claude Régy met en scène et que dira Jean- Quentin Chatelain. Pessoa célèbre le début d’un siècle que tous, à la différence du nôtre, pressentent comme grand. Il l’aura été à sa façon. En 1909, tous les espoirs étaient-ils permis ? En 2009, tous les espoirs sont-ils interdits ? C’est une question qu’Alvaro de Campos posera à notre siècle inquiétant "intranquille".

François Regnault

du 8 au 20 mars 2010

* du lundi 8 au samedi 13 mars 2010 - 20h30 * du lundi 15 au samedi 20 mars 2010 - 20h30 durée : 1h50
Theatre de la Ville



lire la suite de l'article
jeudi 11 mars 2010
par AFAFP
Semaine de la Francophonie : 17 et 18 mars
Concerts littéraires
à Lisbonne et à Porto

Concerts littéraires

Par EGL le 18 février 2010, 10:50 - Communiqués - Lien permanent

* Concert littéraire * Portugal

Dans le cadre de la Semaine de la Francophonie, Frédéric Pagès et Xavier Desandre-Navarre sont invités par l’Institut Franco-Portugais de Lisbonne et l’Université de Porto (Portugal) les 17 et 18 mars prochain pour donner leurs concerts littéraires bi-langues ( Français-Portugais) "Ave Césaire" avec des textes d’Aimé Césaire, de Senghor, Guimarães Rosa, Fernando Pessoa, Raul Bopp et Dalcidio Jurandir...

Ils animeront également un atelier de mise en son de textes pour les professeurs de français de Lisbonne.

Source



lire la suite de l'article
vendredi 19 février 2010
par AFAFP
9 mars à 20h à l’Espace Cinéma Kodak
Invitation à voir le court-métrage "Inspiração"
Elodie Rivalan

Après ces quatre années de cheminement, J’ai le grand plaisir de vous convier à la projection de mon court-métrage "Inspiração".

Le 9 mars à 20h à l’Espace Cinéma Kodak

J’espère sincèrement vous retrouver à cette occasion.

A bientôt,

Elodie Rivalan Réservation : elo@inspiraçao.fr



lire la suite de l'article
vendredi 5 février 2010
par AFAFP
Bibliotheque de Fresnes
Concert de fado jeudi 11 février 19h
Exposition "Les voyages des Portugais"
Bibliotheque de Fresnes 26 rue Maurice Ténine, 94260 - FRESNES
Tél 01 46 15 46 80 Fax 01 46 15 46 88
Mail secretariat.biblio@fresnes94.fr

lire la suite de l'article
jeudi 4 février 2010
par AFAFP
Les 9, 10 et 11 Février 2010
Ode Maritime de Fernando Pessoa
Au CDDB - THÉÂTRE DE LORIENT

Mise en scène CLAUDE RÉGY
CDDB • MARDI 09 FEVRIER 2010..19H30
CDDB • MERCREDI 10 FEVRIER 2010...20H30
CDDB • JEUDI 11 FEVRIER 2010...19H30

Il suffit d’une vision, celle d’un navire encore lointain en route vers l’entrée du port pour que se déclenche ODE MARITIME.
Écrit en 1915 par FERNANDO PESSOA, le texte est une splendeur lyrique qui clame le désir et l’abandon de l’homme à l’océan, aux marins, aux pirates dans un déchaînement proche de la folie.
De quoi passionner CLAUDE RÉGY dont le travail porte sur la part intime de l’humain qui se cache derrière les remparts de l’imaginaire. Poursuivant un travail formel singulier, caractérisé par la plongée du spectateur au coeur de l’oeuvre dans une expérience mystérieuse et envoûtante, CLAUDE RÉGY choisit de rendre le théâtre à sa plus simple expression.

Texte.....................FERNANDO PESSOA
Texte français...........DOMINIQUE TOUATI Adaptation......PARCÍDIO GONÇALVES et CLAUDE RÉGY
Mise en scène...............CLAUDE RÉGY Dramaturgie.............SÉBASTIEN DERREY Scénographie..................SALLAHDYN KHATIR Lumière...RÉMI GODFROY, SALLAHDYN KHATIR et CLAUDE RÉGY
Son..........................PHILIPPE CACHIA
Assistant à la mise en scène...........ALEXANDRE BARRY
Fabrication du costume..........JULIENNE PAUL

Production :
Les Ateliers Contemporains/Festival d’Avignon/Théâtre Vidy-Lausanne/Théâtre de la Ville - Paris/Théâtre des Treize Vents - CDN de Montpellier-Languedoc-Roussillon.
Soutien :
CentQuatre établissement artistique de la Ville de Paris / Fondation Calouste Gulbenkian-Portugal

DIRECTION ÉRIC VIGNER
11 rue Claire Droneau - BP 726 56107 Lorient cedex

Administration 02 9783 5151
Billetterie 02 9783 0101.



lire la suite de l'article
samedi 23 janvier 2010
par AFAFP
Spectacles à venir
Pessoa en personne, à partir du vendredi 7 mai 2010 à MEAUX

Pessoa en personne - spectacle
A partir du vendredi 7 mai 2010 à MEAUX

Un écrivain prolifique

Si dans les années 1910-1920, Valéry, Cocteau, Cendrars, Apollinaire et Larbaud avaient été une seule et même personne, les hommes auraient idée de l’extraordinaire aventure vécue à la même époque au Portugal par Fernando Pessoa. Il a écrit à lui seul les œuvres d’au moins cinq écrivains de génie. Dans un espace indéfini, dix actrices et acteurs se succèdent et viennent remettre en cause les frontières de l’ « être », dans tous ses états. Eloge de l’imagination et voyage des sens, entre rêve et réalité.

Théâtre Gérard-Philipe 17 rue du Commandant Berge 77100 MEAUX Tel : 01 60 23 08 42

Informations pratiques Du vendredi 7 au samedi 8 mai 2010 :
-  Le vendredi et le samedi de 20:30 à 21:45 Du vendredi 14 au samedi 15 mai 2010 :
-  Le vendredi et le samedi de 20:30 à 21:45 Du vendredi 21 au samedi 22 mai 2010 :
-  Le vendredi et le samedi de 20:30 à 21:45

Tarifs d’entrée :
-  Plein tarif : 13.5 €
-  Tarif réduit : 10.5 € Renseignements au 01 60 23 08 42



lire la suite de l'article
mercredi 9 décembre 2009
27-29 janvier 2010
L’Intranquillité, Jazz / Blues
Textes de Fernando Pessoa

L’INTRANQUILLITE Eric Garault

Ombre de l’image

LES GEMEAUX - SCENE NATIONALE 49, av. Georges Clemenceau 92330 SCEAUX

Jazz / Lecture de Fernando Pessoa

Du mercredi 27 janvier 2010 au vendredi 29 janvier 2010.
Tarif : 27.50 euros.



lire la suite de l'article
mercredi 9 décembre 2009
Fernando Pessoa
Ode Maritime au Théâtre en 2010
Mise en scène Claude Régy

PARIS THEATRE DE LA VILLE

du 15/03/2010 au 20/03/2010

Tarif : 25€30

**********************
TNT - Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées
One man Show

25 mars 2010 / 01 avril 2010
1 rue Pierre Baudis 31000 TOULOUSE

***************************************

MONTPELLIER THEATRE DE GRAMMONT-TREIZE VENTS

Tarif : 22€70
du 07/04/2010 au 10/04/2010

************************

GRENOBLE MC2 - SALLE DE CREATION

du 04/05/2010 au 07/05/2010

Tarif : 24€00

Source



lire la suite de l'article
lundi 9 novembre 2009
Installation vidéo
Flavio Cury Paisagem 16 nov.-30 nov. 2009
Courtesy Maison du Brésil

Flavio Curyn extrait de Paisagem, 2009

16 nov.-30 nov. 2009
Vernissage le 16 nov. 2009
Paris 14e. Maison du Brésil
Paisagem est l’installation vidéo que Flavio Cury réalise dans le cadre du 50e anniversaire de la Maison du Brésil à Paris.

L’installation transforme le silence et le vide de l’espace en membrane sensible et active tous les sons produits par le visiteur (voix, pas, bruits...). Cette utilisation spécifique des moyens de diffusion entre en dialogue avec le contenu de la vidéo. Des images de feu nous renvoient, paradoxalement, à une intense contemplation. Sur elles, défile, en sous-titre, un passage du « Livre de l’Inquiétude » de Fernando Pessoa. Cette lecture muette qui transforme le « texte » en « pensée », est la voix off intime du visiteur, et vient s’ajouter à la pluralité des significations entre le son et la parole.

L’artiste Brésilien investit l’espace architectural de Lucio Costa et Le Corbusier pour créer un dispositif qui tisse des liaisons inattendues entre la voix, la parole et l’image. Source



lire la suite de l'article
samedi 12 septembre 2009
par AFAFP
Fernando Pessoa
"Personne" du 22 au 26 septembre à Paris au Centre culturel Bertin Poirée
Théâtre

Personne (Durée : 1 heure)
D’après des textes de Fernando Pessoa et Alberto Caeiro
Adaptation et mise en scène : Fabrice Farchi
Collaboration artistique : Yasuyo Mochizuki
Musique : Manuel Renaud
Lumière : Margot Olliveaux
Avec : Hanako Danjo, Fabrice Farchi, Yasuyo Mochizuki, Malik Rumeau

Du 22 au 26 septembre 2009 - 20 heures 30
Au Centre culturel Bertin Poirée
8-10, rue Bertin Poirée 75001 Paris
Métro Châtelet
Réservations : 01 44 76 06 06
Tarif : 12 euros

Toute démarche artistique contient un aspect initiatique, une quête de sens et de Soi. Fernando PESSOA a entrepris cette quête grâce ou à cause de la difficulté d’être qui l’envahissait. Il a vécu l’effet d’une insuffisance ou d’un excès d’être, une propre absence à lui-même. Toute sa vie, l’auteur a éprouvé le peu de réalité des choses autant que le trop-plein d’émotions et de pensées. Sa difficulté d’être, la conscience exaltée de son génie et de sa mission ont trouvé dans l’hétéronymie la seule issue possible. Pour peupler son désert intérieur, le poète a créé des consciences satellites de la sienne. Il a ouvert à son esprit de nouveaux espaces afin de tout accueillir et tout exprimer.

Personne met en scène la rencontre de Fernando PESSOA avec l’un de ses hétéronymes, Alberto CAEIRO.
Fernando PESSOA le prosateur, théoricien de l’écoute, du rêve, de la profondeur, de l’infini et de l’éternité émet des hypothèses. Poète de l’intériorité, il construit des modèles sur la connaissance de soi.
A. CAEIRO, lui le poète praticien, est le maître, celui qui éprouve le fonctionnement des modèles. Il est porteur d’une vérité nouvelle qui affine la valeur de l’apparence, du regard, de la sensation brute, de l’immanence, de la superficialité et en fin de compte de la mort sans lendemain.

PESSOA et CAEIRO, deux reflets d’une même personne, deux façons de vivre la relation à soi et au monde. Pour l’homme, l’artiste, le poète, deux chemins à suivre vers la quête de Soi. Personne, un voyage intérieur à la rencontre d’une nouvelle naissance.

Fabrice Farchi, metteur en scène tremplin21mail.com 06 86 87 77 35

Source http://www.tremplin21.fr/ ?page_id=8



lire la suite de l'article
samedi 11 juillet 2009
par AFAFP
Fernando Pessoa en chansons
Cancioneiro - songs based on poems of Fernando Pessoa
by Jardel Caetano

Cancioneiro - songs based on poems of Fernando Pessoa by Jardel Caetano

Download Album (14 credits) 01. Listen

Sopra o vento 2:59 Download Track 02. Listen

Palmares 4:14 Download Track 03. Listen

Que coisa distante 3:25 Download Track 04. Listen

Aqui na orla da praia 3:26 Download Track 05. Listen

Gato 3:05 Download Track 06. Listen

Do que vale à montanha 3:13 Download Track 07. Listen

De onde é quase o horizonte 3:14 Download Track 08. Listen

Por trás daquela janela 3:54 Download Track 09. Listen

Não digas nada 4:00 Download Track 10. Listen

Lago mudo 3:36 Download Track 11. Listen

Boiam leves 3:15 Download Track 12. Listen

Tenho dito 3:28 Download Track 13. Listen

Firmamento 3:37 Download Track 14. Listen

Dorme enquanto eu velo 3:34 Download Track

Source



lire la suite de l'article
vendredi 3 juillet 2009
par AFAFP
Une pièce méconnue de Thomas Bernhard
« Les Trois Derniers Jours de Fernando Pessoa »
Marleau et ses doubles

Une pièce méconnue de Thomas Bernhard

Marleau et ses doubles

Dans « Une fête pour Boris », de Thomas Bernhard, Denis Marleau mêle aux acteurs de fascinants personnages vidéo. Rencontre avec le metteur en scène québécois

Le Nouvel Observateur .Thomas Bernhard est-il de la lignée des perturbateurs - dont Tzara, Schwitters, Jarry - que vous montiez à vos débuts ?

Denis Marleau. - Ces auteurs ont une passion commune et jubilatoire pour la musicalité de la langue. Thomas Bernhard fait entendre la pulsation d’une pensée arbitraire, mobile et réversible, qui requiert, à l’instar des textes avant-gardistes, un rythme très particulier, inusité. Cela demande donc une grande virtuosité aux acteurs.

N. O. - Il était pourtant totalement fasciné par les marionnettes, muettes par nature !

D. Marleau. - Il avait sous-titré « la Montagne », son premier essai dramatique inédit, « spectacle pour des marionnettes sous forme d’êtres d’humain ou d’êtres humains sous forme de marionnettes ». Plus tard dans « les Célèbres », de petites marionnettes représentent des grands hommes de l’Histoire. Et dans « Une fête pour Boris ? », si Bernhard ne va pas encore jusqu’à inclure des marionnettes, il instaure en revanche des jeux entre ses personnages qui font appel aux déguisements, aux masques. Il entre beaucoup d’enfance dans ce désir de jouer, de se travestir, d’inventer un monde, dans les manipulations et la méchanceté presque jouissive qui existent entre les personnages. Tout cela participe à ce trouble de l’identité qui est un des noeuds de son écriture.

N. O. - Comment est née l’idée, et l’invention, de ces masques vidéographiques ?

D. Marleau. - La représentation du fantôme et du double sur scène m’a toujours hanté. Quand, en 1997, j’ai adapté un récit de Tabucchi, « les Trois Derniers Jours de Fernando Pessoa », les hétéronymes me sont apparus comme le matériau idéal pour faire interagir l’acteur avec son double vidéographique, projeté à l’époque sur un masque plat porté par un autre acteur. En 2002, avec « les Aveugles » de Maeterlinck, j’ai voulu aller encore plus loin. L’acteur vivant n’était plus sur scène, mais son visage était démultiplié sur des masques surgis de l’obscurité. Dans « Une fête pour Boris », le personnage vidéo n’est plus au centre de la représentation, il cohabite avec les acteurs. Totalement artificiel, tridimensionnel, outrancier et grotesque, il jette un trouble accru sur la notion de présence.

N. O. - Ce clonage de l’acteur ne présente-t-il pas quelques dangers ?

D. Marleau. - Il ne s agit pas d’un clonage ! Le personnage vidéographique ne remplacera jamais l’acteur, à la différence de la marionnette, à propos de laquelle, étrangement, ces questions morales ne se posent pas. C’est simplement un nouveau moyen poétique auquel j’ai rêvé pour des dramaturgies très précises, en l’occurrence Maeterlinck, Beckett, Fosse et ici Bernhard, qui toutes posent la question de la condition ambiguë du personnage sur scène, physiquement contrainte, statique, indéfinie et fragmentée.

Odile Quirot

Le Nouvel Observateur - 2330 - 02/07/2009



lire la suite de l'article
jeudi 2 juillet 2009
par AFAFP
Salué dans la Presse
Pessoa dans une mise-en-scène de Claude Régy

Ode Maritime, oeuvre poétique écrite par l’écrivain portugais Fernando Pessoa, adaptée au théâtre et mise en scène par Claude Régy, et interprétée par l’acteur Jean-Quentin Chatelain, sera représentée au festival d’Avignon à la salle de Montfavet du jeudi 9 juillet au samedi 25 juillet. Ce poème lyrique et puissant consacré à la mer est édité en France chez Fata Morgana.

Rens. : Salle de Montfavet Rue Félicien Florent - AGR 84000 Avignon

Dossiers Pessoa de L’Originel



lire la suite de l'article
mardi 16 juin 2009
par AFAFP
Ode Maritime
Pessoa au Festival d’Avignon du 9 au 25 juillet
Mise en scène Claude Régy

Salle de Montfavet

du 9 au 25 juillet 2009 à 22h,

tarif plein 27€ / réduit 21€ / jeune 13€, Durée 1h30mn,

Dans cette Ode maritime, on se brûle aux limites d’un univers de violence et de cruauté, magnifié par un lyrisme débordant, rageur, extrême. Il n’y a que Pessoa pour évoquer le chaos du monde en agençant les mots d’une façon aussi précise, aussi structurée. Et il n’y a que Claude Régy pour bousculer une nouvelle fois les certitudes d’un théâtre qui pourrait nous rendre plus consommateurs que spectateurs agissants. Ensemble, à ceux qui veulent aller au plus loin dans la liberté des désirs, il propose un exaltant périple imaginaire. Ici, la mer est bien plus qu’une immense étendue d’eau : c’est un appel au voyage, dans la lignée de ceux lancés en leur temps par Samuel Taylor Coleridge ou Walt Whitman. Mais en écoutant les mille vers qui composent Ode maritime, on perçoit que ce n’est pas seulement la mer, présente sans être clairement décrite, qui intéresse Pessoa, mais aussi et surtout le monde des navires, le monde des machines, le monde moderne. En dénonçant au passage les campagnes impérialistes de sa nation et la violence qui en résulta contre les populations colonisées, il fait ici œuvre iconoclaste dans un pays qui vécut et survécut longtemps grâce à ses possessions territoriales lointaines. C’est par la voix unique de Jean-Quentin Chatelain que seront suggérées toutes les nuances de ce texte qui ne refuse ni le lyrisme envoûtant, ni le cri terrifiant, ni même la douceur d’un murmure chuchoté. JFP

Réserver en ligne



lire la suite de l'article
mercredi 22 avril 2009
FADO et SAUDADE
BEVINDA EN CONCERT 24 avril 2009
A BOBIGNY

BEVINDA EN CONCERT A BOBIGNY FADO

Le Vendredi 24 avril 2009 à 20:30 - SALLE PABLO NERUDA - 390 PLACES ASSISES - BOBIGNY (93000)
VENDREDI 24 AVRIL 2009 20H30 - SALLE PABLO NERUDA 93000 BOBIGNY
TARIFS : 13 € / 8,50 € / 2,30 € en passant par
www.culture.bobigny.fr ou 15 € par www.fnac.com

Bévinda, figure emblématique du nouveau fado, nous offre un tour d’horizon des plus beaux titres de sa carrière. Depuis Fatum, son premier album, elle incarne le fado traditionnel et la « saudade », de sa voix chaude et poignante, jusqu’au récent album Luz, où à la gravité de la tradition se mêle une écriture musicale et poétique contemporaine. Migration d’un fado imaginaire rêvé, navigant sur les caravelles contemporaines, voyage lusophone aux escales atlantiques et méditerranéennes, nostalgie en errance. Telle est l’invitation de Bévinda...(Lire la suite)



lire la suite de l'article
mercredi 8 avril 2009
par AFAFP
Théâtre de Vidy (Lausanne)
Ode maritime de Fernando Pessoa en Suisse jusqu’au 21 juin 2009
Mise en scène Claude Régy
Claude Régy met en scène le poème en vers de Pessoa : tout le texte est un appel à l’imagination. L’océan n’est pas vraiment vu, mais plutôt évoqué, invoqué, apostrophé. Et il est invoqué comme un espace, comme une ouverture de l’espace, comme une présence qui est peut-être une absence infinie. Pessoa, en portugais, veut dire « personne » ou « masque de théâtre ». Ses voyages, sa vie sexuelle, n’ont pas eu lieu. C’est son esprit qui le hisse aux excès limites du sado-masochisme, à la crête des vagues, sans délimitation de sexe. Pessoa bouscule nos modes de perception. Nos modes de vie.
durée : 1h30 âge conseillé : dès 14 ans VOIR EN LIGNE : Théâtre de Vidy

lire la suite de l'article
lundi 30 mars 2009
par AFAFP
Cristina chante le Fado
CRISTINA BRANCO EN CONCERT du 31 mars au 3 avril

Le 31/03/09 : Concert Cristina Branco à Genève (Suisse)
Théâtre Forum Meyrin à 20:30 heures

Le 01/04/09 : Concert Cristina Branco à Vesoul
Théâtre Edwige Feuillère à 20:30 heures

Le 02/04/09 : Concert Cristina Branco à Aix-en-Provence
Grand Théâtre de Provence à 20:30 heures

Le 03/04/09 : Concert Cristina Branco à Carcassonne
Théâtre Municipal Jean Alary à 20:30 heures

Après deux albums consacrés à ses maîtres Amalia Rodrigues (Live en 2006) et José "Zeca" Afonso (Avril en 2007), elle reprend pied avec Kronos, en 2009, dans un univers contemporain. Elle a demandé textes et musiques à des auteurs et compositeurs d’aujourd’hui, qui mêlent héritages et innovations, verbe actuel et vénérable grain de voix du fado, mélodies populaires voire pop.



lire la suite de l'article
samedi 7 mars 2009
Fado au Casino de Paris
Mísia revisite le fado
A Paris le 8 Avril

Le 8 Avril 2009
Casino de Paris 75009 Paris 20h30
De 30 à 50 euros

Son nom de scène est un hommage à Misia Sert, la muse du poète français Mallarmé et amie de Proust et Picasso. La musique de Misia est une déclaration permanente au fado, à la chanson portugaise par excellence. Partant d’un profond respect de la tradition du fado, l’artiste y ajoute ça et là ses propres éléments littéraires et alterne les adaptations de vers anciens avec des textes contemporains spécialement écrits pour elle. Une combinaison originale de poésie et de musique qui confère une dimension universelle à un genre spécifiquement portugais.



lire la suite de l'article
mardi 3 mars 2009
FADO - 14 mars 2009
Bevinda PESSOA EM PESSOAS
Spectacle de fado traditionnel à 19h et de fado contemporain à 21h

PESSOA EM PESSOAS
Musique traditionnelle du monde
Spectacle de fado traditionnel, sur les textes de Fernando Pessoa, extraits du " Gardeur de troupeau " d’Alberto Caeiro, musiques de Vasco Martins.
Le 14/03/2009 à 19h00
ARENES DE L’AGORA PLACE DES TERRASSES 91000 EVRY

BEVINDA : DE FATUM A LUZ Musique traditionnelle du monde Spectacle de fado contemporain dans lequel Bevinda ouvre plus que jamais son spectre sonore et vocal, emportant la musique lusophone aux confins de l’Asie.
Le 14/03/2009 à 21h00 ARENES DE L’AGORA PLACE DES TERRASSES 91000 EVRY



lire la suite de l'article
lundi 2 mars 2009
Festival de Théâtre et de Littérature
Pessoa : L’Ode Maritime, le 10 mars 2009
Théâtre 95, Cergy

L’Ode Maritime

Festival de Théâtre et de Littérature

Les contemporaines- Theatre95 (PNG) L’Ode Maritime est une sorte de fresque hallucinée, le déploiement embrasé d’un esprit où se déchaîne un ouragan de sonorités, de langues, d’espaces et de visions.

C’est un texte poétique profondément théâtral où la langue est "mise en scène" d’un monde intérieur. Construit comme une corde tendue, il est l’action, le "drame", le flot.

Auteur : Fernando Pessoa

Coproduction : LUK.M-Cie frédérique wolf-michaux, CNC de Montpellier, DRAC IDF, Conseil Général des Hauts-de-Seine Avec le soutien du Théâtre des Amandiers de Nanterre.

FRÉDÉRIQUE WOLF-MICHAUX, conception et interprétation
FRÉDÉRIC MINIÈRE, basse et composition
GINEY AYME, vidéo
ERWAN HUON, technicien vidéo

Théâtre 95, Cergy-Pontoise
Renseignements : 01 30 38 11 99
Pour y aller : RER A, Station Cergy-Préfecture.

Le Mardi 10 mars 2009 à 21h00 Prix : 12,00€



lire la suite de l'article
mercredi 17 décembre 2008
Festival Temps de Paroles 2009
Pessoa : On me connut vite pour ce que je n’étais pas
Dijon du 15 Janvier 2009 au 15 Février 2009

Festival Temps de Paroles - thème : un vers de Fernando Pessoa : On me connut vite pour ce que je n’étais pas

Quoi : Théâtre | Divers | Concerts / Festivals | Spectacles Où : Dijon Quand : du 15 Janvier 2009 au 15 Février 2009

C’est en référence au poète portugais Fernando Pessoa qu’a été choisi le thème de la treizième édition du festival temps de paroles. Lectures-spectacles, des rencontres avec des écrivains, des poètes, des expositions, des conférences seront proposées en Bourgogne dans les bibliothèques, les théâtres, les cafés (Poésies sur le zinc), les collèges, les lycées, les cinémas, les musées et jusque chez les habitants (La ville en voix) du département et de la région. L’ouverture de la treizième édition de temps de paroles se fera en présence de l’auteur Eric Pessan / modératrice Albane Gellé (présence des éditions du Chemin de Fer) à la Salle de l’Académie des Arts et Belles Lettres (lieu à confirmer) à Dijon. Temps forts : Ecrivains en scène (dernier jeudi avant la fin du festival), L’agora (possibilité de lire un texte à voix haute de son choix sur le thème du festival), Atelier d’écriture (1er week-end du festival) et stage de réalisation d’une lecture à voix haute.

Pratique Festival Temps de Paroles - thème : un vers de Fernando Pessoa : On me connut vite pour ce que je n’étais pas Du 15/01/2009 au 15/02/2009 Tèl : 03 80 58 89 93, Email : lavoixdesmots@wanadoo.fr Site Internet : http://www.lavoixdesmots.fr



lire la suite de l'article
lundi 17 novembre 2008
Le vendredi 12 décembre à la MJC d’Albi.
Albi. Slam. NO-Bleu déclame Fernando Pessoa

Albi. Slam. NO-Bleu déclame Fernando Pessoa DDM

Ce duo est issu de la rencontre d’Eric Cartier, slameur du groupe Vibrion (découverte Printemps de Bourges 2005 et lauréat du Fair 2008) avec Bob Morse dont la guitare chemine du blues au rock, en passant par des atmosphères jazz. Eric Cartier déclame ses mots d’une voix grave, sobre.

Un spectacle d’une grande énergie, créé autour des textes de Fernando Pessoa « bureau de tabac » et« opium à bord » (résidence au Noctambule en décembre 08). « Bureau de tabac » est l’un des poèmes ayant contribué à la notoriété de Fernando Pessoa, considéré comme un des plus grands écrivains du 20ème siècle. Pessoa en disant l’ordinaire de tout un chacun, explore l’intériorité de l’homme d’aujourd’hui. Des atmosphères très humaines se dégagent de ses poèmes et de leur caractère sensible, incroyablement humain.

Ce duo tente de dégager un moment, une parenthèse de partage et d’écoute. L’accompagnement est construit de sonorités brutes sur les bases de l’improvisation, du jazz et du blues le plus ancien.

Une belle complicité entre ces deux musiciens, comme deux grains de sable dans les aléas d’un monde qui se bouscule.

Entrées : 8 € / 11 €. Le Noctambule / MJC Albi 05-63-54-20-67

Vendredi 12 Décembre à 20h30



lire la suite de l'article
mardi 28 octobre 2008
par AFAFP
30 octobre 2008 à Marseille
Pessoa l’Inquiéteur
Rencontre avec Patrick Quillier, poète et traducteur

Le jeudi 30 octobre 2008 à 19h
Pessoa, l’Intranquille
Une proposition de Peuple et Culture Marseille

Rencontre avec Patrick Quillier, poète et traducteur du grand poète portugais
et Projection de Pessoa l’Inquiéteur.
19h Visages de Pessoa
Lecture-performance / voix : Patrick Quillier - son : Sérgio Moraïs



lire la suite de l'article
samedi 6 septembre 2008
par AFAFP
A ne pas manquer
Manoel de Oliveira et Christophe Colomb
Christophe Colomb, l’énigme
Christophe Colomb, l’énigme
Synopsis : Depuis les années 1940, Manuel Luciano a entrepris de découvrir la véritable identité de Christophe Colomb. Dans ses multiples voyages entre le Portugal et les Etats-Unis, toujours accompagné de sa femme, l’autre grande passion de sa vie, il a été le témoin de nombreux changements dans le temps et dans l’espace. Aujourd’hui, il est sur le point de dévoiler les mystères du célèbre explorateur. Il a juste besoin de faire un dernier voyage dans la maison qui a vu naître Christophe Colomb...

lire la suite de l'article
mardi 29 juillet 2008
par AFAFP
Dernières !!! Pessoa au Festival off Avignon 2008
INTERVALLE # PERSONA
A ne pas rater ! Jusqu’au 02/08/2008

Festival off Avignon 2008 / Théâtre présence Pasteur / Jusqu’au 2 août !!!

Venez découvrir l’univers poétique de Fernando Pessoa et de ses hétéronymes.

« Je me sens multiple. Je suis comme une salle peuplée d’innombrables et fantastiques miroirs, qui gauchissent en reflets mensongers une seule réalité antérieure, qui ne se trouve en aucun d’eux, et pourtant se trouve en tous. »

⇒ Un homme qui est tous les hommes. Des hommes qui ne sont qu’un et multiples à la fois. Fernando Pessoa, prisonnier de sa solitude, se retrouve face à ses amis et autres complices imaginaires. Des doubles de lui-même s’invitent mystérieusement à lui, par intervalle, dans son corps et son esprit. Des personnages créés de toutes pièces, aux extrêmes les uns des autre, et aux visions contradictoires sur la capacité à être et à aimer.

# Tous les jours du 10 jullet au 2 août de 12h30 à 14h00.

Infos et réservations : Compagnie de l’Elan Bleu



lire la suite de l'article
vendredi 18 juillet 2008
par AFAFP
LES LECTURES MUSICALES Fernando Pessoa
ETE COUR, ETE JARDIN
19 Juillet à Strasbourg

Textes tirés du Livre de l’intranquillité, Le Gardeur de troupeaux, Le Violon enchanté, Le Banquier anarchiste...
Date Le 19/07/2008 à 20h30

Organisateur Ville de Strasbourg

Lieu TAPS Scala,
96 route du Polygone, à Strasbourg
Contact Cliquez ici



lire la suite de l'article
mardi 27 mai 2008
par AFAFP
Le Mercredi 28 mai 2008 à 15h30
PESSOWAH !!! - Grand Slam National 2008
S’incrire vite !

PESSOWAH !!! - Grand Slam National 2008 Salle Pablo Neruda, Bobigny

Hommage à Fernando Pessoa par Olivier Mouchague et Hubert Chiffoleau à l’occasion du Grand Slam National 2008.

(JPG) On raconte qu’un biographe, en quittant Pessoa, n’osa pas se retourner après l’avoir quitté de peur qu’il ne disparaisse sous ses yeux. Pessoa en portugais, cela veut dire personne. Derrière ce masque de poète s’agitent une multitude d’êtres qui ne demandent qu’à contaminer le lecteur. Ces multiples facettes, Pessoa les appelle " hétéronymes ".
À travers cette image éclatée de lui-même, dans un dépassement permanent, il nous brandit le masque possible de l’(in)humanité.
Ici, c’est de la fragilité de chacun qu’il est question. Les visions étranges de Pessoa sont souvent à la limite de l’insoutenable.
Rien de pessimiste en cela : pour qui veut bien l’entendre, la seule lecture de ses textes exaspère le goût de vivre.

Le Mercredi 28 mai 2008 à 15h30
Salle Pablo Neruda, Bobigny.



lire la suite de l'article
dimanche 18 mai 2008
par AFAFP
Ce soir à Villefranche sur Saône : Autour de Pessoa
Etranger Théâtre - 22 Mai 2008
Pierre T. (acteur/metteur en scène)


SOIS

Polyphonie pour un acteur et un musicien,

Le 22 mai 2008 à 20h30/Festival Musiques Osées
69400 Villefranche sur Saône.

SOIS est une rencontre en espace et en sons d’univers poétiques inspirés par trois auteurs d’origines géographiques et /donc historiques, différentes : Gherasim LUCA, Fernando PESSOA, Issa MAKHLOUF et Pablo NERUDA.

A la frontière du théâtre et du concert, les mots chantent, les instruments parlent, les corps racontent ensemble où en opposition, les mots des auteurs choisis.



lire la suite de l'article
samedi 29 mars 2008
par AFAFP
CHANSON/FADO
BEVINDA de Fatum à Luz
Avril
(JPG) BEVINDA CHANSON/FADO
Durée 1h30
Le 05-04-2008 à 18h00
Lieu : THEATRE ROGER BARAT A HERBLAY
Place de la Halle , 95220 Herblay
Tel : 01 39 97 40 30 - Fax : 01 39 97 86 60 -
Réservations : 01 39 97 40 30

lire la suite de l'article
dimanche 2 mars 2008
par AFAFP
Reprise le 29 mars
L’ode maritime de Pessoa
le 29 mars 2008 à 21 h à Cergy-Pontoise

L’Ode maritime de Pessoa, le 29 mars 2008 à 21 h à Cergy-Pontoise
par LUK.M, Cie Frédérique Wolf-Michaux

THÉATRE 95
Allée du Théâtre 95021 Cergy Pontoise
Tel : 01 30 38 11 99
RER A. station Cergy Préfecture

FRÉDÉRIQUE WOLF-MICHAUX, conception et interprétation
ALEXANDRE MEYER, guitare et composition
FRÉDÉRIC MINIÈRE, basse et composition
GINEY AYME, vidéo

Compagnie LUK-M



lire la suite de l'article
vendredi 22 février 2008
par AFAFP
A ne pas manquer
Misia, l’indomptable reine du fado...
Bobigny, 22 février 2008, ce soir !

Lisboarium le 22/02/2008 à 20h30

SALLE PABLO NERUDA 3, av. Salvador Allende
93000 BOBIGNY
15,00 €

(JPG) L’indomptable reine du fado... La « dame en noir » du fado a la silhouette sophistiquée de Barbara, la coupe de Louise Brooks et la vie en rose de ses lunettes protectrices. Misia est un personnage et surtout une voix majeures de ce blues du Portugal, nostalgique et triste. Artiste irréductible, elle ne se cantonne pas à son Portugal natal, elle veut sa musique comme une boîte de Pandore : un coffret sobre et précieux d’origines vagabondes et d’amours tumultueuses.

VOIR EN LIGNE : Le Fado



lire la suite de l'article
mardi 11 décembre 2007
par AFAFP
Scène Nationale à Albi
Théâtre Fernando Pessoa Le Livre de l’Intranquillité
l’Athanor les 10-11-12-13 mars 2008

(JPG) Lundi 10 mars à 20h30
Mardi 11 mars à 20h30
Mercredi 12 mars à 19h30
Jeudi 13 mars à 20h30
à l’Athanor
Durée : 1h30
D’après Fernando Pessoa
Compagnie Théâtre au Présent
Mise en scène Yves Gourmelon
Avec Pierre Barayre, Yves Gourmelon

TARIFS
Plein 20 €, Privilège 16 €, À l’envi(e) 11 €, Passion 11 €, Mini 10 €
LOCATION à partir du mercredi 6 février 2008
NON NUMÉROTÉ/PLACÉ



lire la suite de l'article
vendredi 19 octobre 2007
par AFAFP
Fernando Pessoa / Cédric Gourmelon
Ultimatum, le 15 novembre 2007 à Quimper
Théâtre de Cornouaille, Quimper

(JPG) Une réflexion sur la vie, la mort et l’écriture qui prend à bras le corps la poésie virulente de Pessoa.

Ici, pas de narration, pas de personnages, mais un théâtre de l’évocation et du ressenti. Des présences solaires et illuminées et l’urgence d’éprouver le chaos de l’intime. Une réflexion sur la vie, la mort et l’écriture qui prend à bras le corps la poésie virulente de Pessoa et la radicalité des textes de David Wojnarowicz, Patrick Kerman, Christophe Tarkos ...



lire la suite de l'article
mercredi 3 octobre 2007
par AFAFP
Du 31 octobre au 8 novembre 2007
Mort d’un hétéronyme, de Fernando Pessoa
Cartoucherie - Epée de Bois
L’un des êtres imaginaires qui ont peuplé la vie de Fernando Pessoa vient de mourir. Alberto Caeiro, le « Maître », reprend vie sous le regard des autres identités portées par le poète anonyme : Alvaro de Campos, Ricardo Reis...

lire la suite de l'article
mercredi 3 octobre 2007
par AFAFP
Peinture
Vieira da Silva
Prolongation jusqu’au 18 octobre 2007
Fondation Calouste Gulbenkian - Paris

(JPG)

Peintures de Vieira da Silva Prolongation jusqu’au 18 octobre 2007
de 9h00 à 17h30

Vieira da Silva avait acquis une renommée internationale pour ses compositions denses et complexes, influencées par Paul Cézanne, avec ses formes fragmentées, ses ambiguïtés spatiales et une palette de couleurs restreinte issue du cubisme et de l’art abstrait. Elle est considérée comme un des plus importants artistes de l’art abstrait d’après-guerre bien que sa peinture ne soit pas purement abstraite. Ses œuvres ressemblent souvent à des villes labyrinthiques ou même à des rayonnages de bibliothèque, allégories d’une quête éternelle de connaissance et d’absolu.



lire la suite de l'article
dimanche 30 septembre 2007
par AFAFP
Ode Maritime est repris à Belfort en appartement à partir du 20 octobre 2007
Lisbonne. 1915. Un homme sur un quai désert, un matin d’été, regarde un bateau qui entre au port. Ce bateau amène avec lui la mer et son histoire. Une histoire de voyages, dans l’espace, le temps, l’esprit, la multiplicité des désirs et des possibles. Désir d’être autre, tous les autres, toutes les choses qui composent la vie maritime.

lire la suite de l'article
samedi 29 septembre 2007
par AFAFP
L’Intranquillité
L’Intranquillité
8 > 10 novembre 2007 à Nice
Je suis parvenu subitement aujourd’hui, à une impression absurde et juste, je me suis rendu compte, en un éclair ; que je ne suis personne, personne. Je suis le personnage d’un roman qui reste à écrire, et je flotte, aérien (....) Fernando Pessoa.
La vie multiple d’un employé de bureau. Mettant en scène ses hétéronymes, Fernando Pessoa réalise ce rêve vital être non seulement un autre, mais tous les autres. Bernardo Soarés, le héros du livre de L’Intranquillité, est un (...)

lire la suite de l'article
samedi 29 septembre 2007
par AFAFP
Fernando PESSOA in Pages intimes et d’auto-interprétation à Chardonnay
LA BELLE VIE de Jean-Paul RULLIERE avec Lucie COUDURIER-CURVEUR, Cosette FRESAR
Du mercredi 21 au dimanche 25 novembre 2007 : 21-22-23-24 novembre à 20h30 et le 25 novembre à 17h
Théâtre de Champvent 71700 Chardonnay

lire la suite de l'article
lundi 26 mars 2007
par AFAFP
Poésies de Fernando Pessoa.
Mises en musique, dites et chantées par Richard Graille au chant et à la guitare.
Un merveilleux voyage dans l’univers du poète Fernando Pessoa, superbement porté par Richard Graille. Voilà de quoi ouvrir les Cabarets de la Gare en beauté !

lire la suite de l'article
jeudi 22 février 2007
par AFAFP
L’ode maritime de Pessoa, en région parisienne, début mars
“L’ode Maritime” de Fernando Pessoa,

LUK.M, Cie Frédérique Wolf-Michaux présente

“L’ode Maritime” de Fernando Pessoa,



lire la suite de l'article
jeudi 15 février 2007
par AFAFP
L’INTRANQUILLITÉ
Théâtre des Bouffes du Nord - Paris
du 8 févr au 24 févr 2007
Mettant en scène ses hétéronymes, Fernando Pessoa réalise ce rêve vital : être non seulement un autre, mais tous les autres.

lire la suite de l'article
mardi 9 janvier 2007
par AFAFP
La Vague à L’âme, d’après Fernando Pessoa
(JPG) « Le brasero sera installé pour trois semaines au Centre Culturel Jacques Franck à Saint Gilles, Bruxelles. Á cette occasion, nous fêterons la 100 ème représentation. Pour celles et ceux qui aiment la saudade... »

lire la suite de l'article
jeudi 16 novembre 2006
par AFAFP
Du 8 au 25 novembre 2006
Fernando Pessoa à Montpellier
le livre de l’intranquillitÉ
au ThÉÀtre du Hangar, Centre d’art et de recherche 3 rue Nozeran Montpellier tel : 04 67 41 32 71 mardi, vendredi, samedi à 20h45 mercredi, jeudi à 19h dimanche à 17h

lire la suite de l'article
mardi 7 novembre 2006
par AFAFP
Recherche de financement
INSPIRACAO - Un film sur Fernando Pessoa
L’inspiration poétique
Court métrage de fiction reposant sur le thème de l’inspiration poétique, il met en scène Fernando Pessoa dans le travail d’écriture d’un poème.

lire la suite de l'article
vendredi 29 septembre 2006
par AFAFP
Lire en Fête
Centre Culturel Calouste Gulbenkian 14/10/06
Inscriptions jusqu’au 10 octobre inclus
Samedi 14 octobre 2006 de 14H30 à 18h00
Espace bibliothèque
dans le cadre de Lire en Fête
Sur les pas de l’homme : trois variations poésicales
deux contes de
Sophia de Mello Breyner et un extrait du « Gardeur de troupeaux » de Fernando Pessoa
Juliette Heymann, lecture Gabriel Sagliocco, guitare
Concours de dictée pour jeunes étudiants (lycée et université)
Inscriptions jusqu’au 10 octobre inclus tél. : 01 53 23 93 90 / 92 En collaboration avec le Centre Culturel Portugais/Instituto Camões et les départements (...)

lire la suite de l'article
mercredi 21 juin 2006
par AFAFP
LES BANANES À VENDRE SOUS LE SOLEIL ÉTAIENT D’UN JAUNE ÉCLATANT

d’ après (JPG) Le livre de l’intranquillité

de Fernando Pessoa

conception Yves Gourmelon

collaboration artistique Lydie Parisse, Pierre Barayre

interprétation Pierre Barayre, Yves Gourmelon

co-production

Théâtre au Présent, Théâtre du Hangar

avec l’aide du Théâtre Villeneuve lès Maguelone



lire la suite de l'article